Passer au contenu principal

Au lendemain de la tempête, les Eaux-Vives tentent d'évaporer

De nombreuses caves sont inondées. Les commerçants comptent leurs pertes. Ayant assuré plus de 500 interventions, les pompiers croulent encore sous les demandes. Parcs fermés. Musée d'art et d'histoire touché.

Ce dimanche matin au parc La Grange.
Ce dimanche matin au parc La Grange.
Marc Moulin

C'est un calme trompeur qui règne sur les très ensoleillées Eaux-Vives ce dimanche matin, une quinzaine d'heure après qu'un orage d'une rare violence a balayé Genève. De prime abord, seul le ballet incessant des sirènes et la présence de nombreuses motopompes révèlent le caractère inhabituel de la situation.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.