Le MEG nous plonge dans l'univers des contes

GenèveLa nouvelle exposition du Musée d'ethnographie de Genève (MEG), à découvrir dès vendredi, explore le monde fantastique des contes.

Le MEG.

Le MEG. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«La fabrique des contes» dévoile à travers une scénographie surprenante les ficelles de récits populaires dès vendredi 17 mai, au Musée ethnographique de Genève (MEG). «On veut montrer ce que l'on ne voit pas, aller au-delà du médium livresque», explique Federica Tamarozzi, commissaire de l'exposition. Logiquement, le parcours commence par la célèbre formule «Il était une fois...», déclinée en de nombreuses langues.

Le visiteur passe un énorme portail de forgeron qui symbolise le seuil entre le monde réel et l'imaginaire. «La forge est un élément métaphorique du conte qui permet aux personnages de renaître», précise Federica Tamarozzi.

Le MEG propose de découvrir huit contes souvent méconnus du public. Réécrits dans une version contemporaine par Fabrice Melquiot, directeur du Théâtre Am Stram Gram, ces récits sont mis en scène dans des «théâtres de l'imaginaire». Le MEG a fait appel à quatre illustrateurs pour créer des univers propres à chaque histoire.

Au total 343 objets provenant des collections du MEG mettent en valeur ces contes. Des prêts, dont une oeuvre de l'artiste américaine Kiki Smith ou des livres de la Fondation Bodmer, complètent l'exposition. L'audiovisuel n'est pas en reste avec douze films ainsi que de la musique issue de la collection du MEG.

Des récits actuels

Parmi les contes sélectionnés, «Le pantalon du Diable» révèle une surprenante panoplie de brosses. Dans ce récit espiègle, il est question de propreté et de générosité. Plus sombre, «La Mort marraine» a permis au MEG d'exposer pour la première fois un corbillard hippomobile neuchâtelois.

Les contes ont été choisis, car ils entrent en «résonance avec notre réalité», relève la commissaire de l'exposition. Ainsi, «Le pêcheur, sa femme et le poisson d'or» évoque la démesure, fléau de la société actuelle. On retrouve aussi le rapport à la nature et à la mort ou la soif insatiable du pouvoir.

L'envers du décor

Entre les huit capsules des théâtres imaginaires, le public passe dans des coulisses laissées à l'état brut. C'est l'envers de décor qui permet de comprendre la propagande et la manipulation qui découlent des contes. Le visiteur comprend comment les contes ont été recueillis, réinterprétés ou utilisés en fonction du contexte historique.

«La fabrique des contes», destinée à un très large public, est la sixième exposition temporaire de grande envergure depuis la réouverture du MEG en novembre 2014. Des visites, des rencontres, des ateliers et des spectacles en lien avec les contes seront proposés jusqu'en janvier 2020. (ats/nxp)

Créé: 11.05.2019, 10h27

Articles en relation

L’art de mettre en scène des objets de musée

Enquête En matière de scénographie, il s’agit d’un savoir-faire aussi discret qu’essentiel. Des socleurs racontent comment ils conçoivent et réalisent des supports d’exposition. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...