Déchets verts truffés de plastique: mauvais carnet pour les Nyonnais

EnvironnementRésultat, l'usine de méthanisation de Lavigny, qui transforme les résidus de ces déchets en compost, fait la grimace.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Nyonnais ne sont pas les champions du tri quand il s'agit de déchets verts. Les conteneurs enterrés des 18 écopoints de la ville sont bourrés de sacs en plastique, jetés avec épluchures et restes de repas par des citoyens peu scrupuleux . Résultat, l'usine de méthanisation de Lavigny, qui transforme les résidus de ces déchets en compost, fait la grimace. «Nous avons certes des outils pour aspirer les plastiques, mais tout ne peut être sorti. Résultat, il faut encore tamiser la matière très fin pour obtenir un compost livrable aux agriculteurs, ce qui représente une perte de volume des déchets compostables», regrette Luc Germanier, administrateur d'Ecorecyclage SA.

Obligés depuis une année et demi de se rendre, à pied ou en voiture, dans un écopoint situé à moins de 250 mètres de leur domicile, les citoyens nyonnais ont assez bien joué le jeu, début 2013, lorsque la taxe au sac a été introduite. «Mais on constate une baisse de la qualité des déchets organiques collectés, ainsi qu'une baisse de la quantité», déplore François Menthonnex, chef du service des Travaux à la Ville de Nyon. Certains usagers n'ont apparemment plus envie de faire un aller-retour avec leur bidon vert et préfèrent se débarrasser des aliments humides, collants et odorants en jetant le tout dans des sacs qui ne sont pas biodégradables ou alors dans leur sac taxé blanc.

Mauvais élève

Un problème pour la Ville de Nyon, si elle veut continuer à amener ses déchets verts à la méthanisation à Lavigny. Car là-bas, elle fait figure de mauvais élève. «La plupart des autres communes qui nous livrent leurs déchets pratiquent, comme Crissier, Morges ou Gland, une collecte au porte-à-porte, avec ou sans écopoints en complément.On obtient ainsi une meilleure qualité moyenne du compost», précise Luc Germanier.

Une amélioration passera donc par une sensibilisation de la population nyonnaise. Le problème étant récurrent dans le canton, les composteurs vaudois sont dans les starting-blocks pour lancer leur propre campagne pour encourager les usagers à exclure le plastique des déchets verts.

Créé: 23.10.2014, 10h49

Articles en relation

A Onex, les encombrants se ramassent à cheval

Déchets Des jeunes en réinsertion et leurs éducateurs mènent des calèches pour lever les déchets volumineux. Plus...

L'usine chimique d'Avully est assainie

Déchets Editorial Les pompiers sont venus à bout des 500 000 litres de produits stockés dans de piètres conditions, à quelques mètres du Rhône. Plus...

Les Suisses gaspillent deux millions de tonnes par an

Nourriture Jeter autant de nourriture à la poubelle, c'est inacceptable, selon le WWF. A l'occasion de la Journée mondiale de l'alimentation, l'ONG lance donc une pétition pour réduire ce gaspillage de moitié d'ici 2025. Plus...

Lausanne installe des poubelles sonores

Déchets Dès cette semaine, une vingtaine de poubelles roteront, diront merci ou se lécheront les babines, dans le cadre d'une campagne de sensibilisation ludique. Plus...

La Suisse est championne d'Europe de tri des déchets

Environnement Avec en moyenne 690 kilos de déchets par habitant collectés en 2012, la Suisse demeure championne d'Europe de la récupération et du recyclage des déchets ménagers. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Genevois se ruent sur les masques
Plus...