«La justice française doit vite se prononcer»

Affaire RamadanDeux plaintes pour viol ont été déposées en France à l'encontre de Tariq Ramadan. Le Conseil français du culte musulman s'est exprimé sur le sujet.

Tariq Ramadan nie les accusations.

Tariq Ramadan nie les accusations. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Ahmet Ogras, a souhaité vendredi que la justice se prononce «rapidement» sur les accusations de Françaises visant l'islamologue suisse Tariq Ramadan.

«Il faut que la justice se prononce très rapidement. Et nous demandons aux adversaires politiques (de Tariq Ramadan, NDLR) de ne pas se mêler de cette affaire, dans l'intérêt des victimes», a déclaré Ahmet Ogras, relevant qu'«il n'y a pas une ambiance sereine aujourd'hui sur ce sujet-là». «Si (l'essayiste) Caroline Fourest, si (l'ancien Premier ministre français) Manuel Valls ne s'étaient pas mêlés de cette affaire, je pense que les victimes en sortiraient plus fortes», a estimé le président de l'instance représentative du culte musulman.

L'islamologue suisse Tariq Ramadan, 55 ans, petit-fils du fondateur de la confrérie égyptienne islamiste des Frères musulmans, populaire dans les milieux musulmans conservateurs, est aussi très contesté, notamment dans les sphères laïques qui voient en lui le tenant d'un islam politique. Plaintes en France

Deux plaintes pour viol ont été déposées en France à son encontre depuis le 23 octobre, et un quotidien suisse a relayé des témoignages d'abus sexuels sur des mineurs le visant. L'intellectuel a réfuté ces accusations.

Si Tariq Ramadan a donné de nombreuses conférences à l'invitation d'associations proches de l'ex-UOIF - gravitant dans l'orbite des Frères musulmans et devenue Musulmans de France -, «ce n'est pas un ami du CFCM», a relevé Ahmet Ogras.

«Il bénéficie de la présomption d'innocence» et «il n'a pas plus ni moins d'immunité que les autres», a-t-il ajouté. Mais «si M. Ramadan était salarié du CFCM, on l'aurait mis en congé, comme l'a fait Oxford», a assuré le président de l'instance élue par les mosquées. L'université britannique a annoncé mardi que son professeur d'études islamiques contemporaines avait «pris un congé». (afp/nxp)

Créé: 10.11.2017, 19h04

Articles en relation

Des musulmanes suisses soutiennent Ramadan

Polémique La présidente de l’Association culturelle des femmes musulmanes de Suisse prend publiquement la défense de l'islamologue accusé d'agressions sexuelles. Plus...

Affaire Ramadan: la 2e plaignante a été entendue

France La deuxième femme qui a porté plainte en France pour viol contre l'islamologue suisse Tariq Ramadan a été entendue à Paris mercredi par les enquêteurs. Plus...

Tariq Ramadan mis en congé de l'Uni d'Oxford

Abus sexuels L'islamologue est visé par deux plaintes pour viol en France et accusé d'abus sexuels sur des mineures en Suisse. Plus...

Dessin sur Ramadan: «Charlie Hebdo» menacé

Harcèlement sexuel L'hebdomadaire satirique a reçu des menaces de mort après sa Une sur l'islamologue suisse Tariq Ramadan. Il porte plainte. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...