Passer au contenu principal

Un jeune entrepreneur se fait pionnier de la télémédecine

Arthur Germain a développé un service de consultation médicale en ligne. Lancé en urgence le mois dernier, il rencontre un plein succès.

Arthur Germain, 30 ans, contribue à la digitalisation de la médecine avec son entreprise OneDoc.
Arthur Germain, 30 ans, contribue à la digitalisation de la médecine avec son entreprise OneDoc.
Laurent Guiraud

Alors que la crise sanitaire liée au Covid-19 a touché de nombreux secteurs économiques, certains entrepreneurs tirent leur épingle du jeu. C’est le cas du Genevois Arthur Germain avec sa start-up OneDoc. Lancée en 2017, cette plateforme digitale permettait initialement de prendre un rendez-vous médical en ligne en quelques clics. Mais, face à la situation exceptionnelle due au Covid-19, Arthur Germain et son équipe ont mis en place un service de consultation vidéo en ligne sur OneDoc, grâce auquel les patients peuvent échanger en direct avec leur médecin.

Cette entrée dans le domaine médical n’était pas forcément prévue pour Arthur Germain. Le Franco-Suisse a effectué sa scolarité dans le Pays de Gex. Il s’installe en Suisse en 2008 pour étudier l’informatique à l’École polytechnique fédérale de Lausanne. Durant ses études, il a l’occasion de partir une année aux États-Unis et en Suède. C’est pendant la même période qu’il fonde une première petite entreprise, proposant un algorithme de publicité ciblée. «J’ai toujours eu cette envie de créer ma propre entreprise, même avant de savoir dans quel domaine exactement.»

Après son master, il a travaillé pendant trois ans pour une société de conseil où il a eu affaire à différents clients du secteur de la santé. «C’est là où je me suis rendu compte du retard de la digitalisation dans ce secteur. Avec un collègue, nous avons alors décidé de lancer OneDoc pour accélérer ce processus.» Depuis, la fièvre entrepreneuriale ne l’a pas quitté: en début d’année, il a cofondé la plateforme entreprendre.ch, service qui simplifie les démarches de création d’entreprise.

Le lundi 23 mars dernier, le service de consultation vidéo était prêt – et le succès a été au rendez-vous immédiatement. En effet, trois semaines après le lancement, plus de 400 consultations vidéo sont réalisées quotidiennement sur OneDoc. Selon Arthur Germain, une grande partie des 1600 professionnels de santé clients de la plateforme ont eu recours à ces consultations en ligne depuis le lancement du service. La plateforme a même pu gagner une cinquantaine de nouveaux médecins inscrits. Pour les soutenir pendant cette période délicate, la start-up leur propose gratuitement ce service de consultations vidéo.

Sur internet www.onedoc.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.