HUG: des infos sur des patients placées sur le Net

GenèveUne enquête a été ouverte pour trouver l'origine d'une erreur humaine qui a transmis des données de patients des HUG.

Les conséquences de cette erreur ont été détectées par une société allemande.

Les conséquences de cette erreur ont été détectées par une société allemande. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les données personnelles d'une centaine de patients des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) qui ont subi un examen radiologique ont été exportées sur un ordinateur hors réseau des HUG. Une enquête a été ouverte pour trouver l'origine de cette erreur humaine. Les patients concernés ont été avertis par courrier, a indiqué jeudi soir Nicolas De Saussure, porte-parole des HUG. Il confirmait une information de la RTS. Le nom, le prénom, la date de naissance, la date et la nature de l'examen sont mentionnés dans ces données. Le diagnostic n'y figure pas.

Ces informations ont été immédiatement supprimées de l'ordinateur, relèvent les HUG sur leur site internet. Les recherches effectuées par les spécialistes informatiques des HUG montrent que la probabilité qu'elles aient été téléchargées est très faible, assure l'institution.

Selon le porte-parole des HUG, ces données ont été transportées manuellement, via une clé USB par exemple, des ordinateurs sécurisés des HUG sur un poste qui sert à la recherche moins sécurisé. Les conséquences de cette erreur ont été détectées par la société allemande Greenbone Networks, qui teste la sécurité informatique des hôpitaux à l'échelle mondiale. (ats/nxp)

Créé: 03.10.2019, 22h10

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...