Passer au contenu principal

«Une hausse de salaire de 10 francs est ridicule»

Déçu par la nouvelle convention collective nationale, le SIT fait opposition pour que Genève soit traité différemment.

Dans l’hôtellerie et la restauration, les salaires n’augmentent presque plus depuis 2006.
Dans l’hôtellerie et la restauration, les salaires n’augmentent presque plus depuis 2006.
Pierre Abensur

Le Syndicat interprofessionnel des travailleurs (SIT) s’est opposé formellement à la nouvelle convention collective nationale de travail (CCNT) du secteur de l’hôtellerie-restauration. La CCNT doit entrer en vigueur en 2017. Le SIT a déposé un recours écrit le 23 août devant le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO). Le secteur compte 17 500 employés, répartis dans plus de 2000 établissements.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.