De la responsabilité de l'image quand on est sosie de Johnny

Grand GenèveUn candidat du FN aux élections régionales, s'est affiché en campagne aux côtés d'un sosie de la star. Christian Bouvier, Haut-Savoyard et autre sosie du chanteur, s'indigne de cette prise de position.

Jhonny Christ, avec le «h» avant le «o», «parce qu'il n'est pas tout à fait Johnny».

Jhonny Christ, avec le «h» avant le «o», «parce qu'il n'est pas tout à fait Johnny». Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Aux côtés de Florian Philippot, candidat Front National en campagne en Lorraine il y a une semaine, Johnny. Pas le vrai, le sosie. Celui qui se fait appeler Johnny Rock. Trente minutes de performances devant les militants, une photo souvenir diffusée sur Twitter et la nouvelle faisait le tour de la presse française – dont le Figaro. A classer dans la rubrique insolite et à oublier pour la plupart des lecteurs. Christian Bouvier – à la ville – avait de son côté plutôt envie de réagir. Car Jhonny Christ – à la scène – n'en démord pas: «L'exploitation de l'image de son idole s'accompagne de responsabilités».

Jhonny Christ, on a pu voir récemment un sosie de Johnny poser aux côtés de Florian Philippot. Que vous inspire cette prise de position?

La photo parue dans les médias français me gêne à deux niveaux. Premièrement, Johnny Rock, l'homme qui apparaît dessus, engage l'image de Johnny Hallyday dans une cause qui ne le concerne pas. Etre sosie n'empêche pas d'avoir une opinion politique personnelle, mais demande une attention particulière au moment de la rendre publique. Le hasard de la vie et un peu de maquillage ont fait que nous partagions des traits avec une star de renom. La contrepartie, c'est que ces traits ne nous appartiennent pas totalement, surtout quand on endosse notre costume de scène. Personnellement, je ne mélange pas les deux. J'ai songé à rejoindre le Conseil municipal de la commune dans laquelle je réside, à Frangy, avant de finalement y renoncer. Deuxièmement, le terme générique de «sosie de Johnny» utilisé par certains médias français, sans prendre le temps de préciser duquel il s'agissait, m'apparaît problématique. Par définition, nous ressemblons plus ou moins tous à notre modèle. Nous pouvons donc tous être soupçonnés d'avoir posé auprès de Florian Philippot.

En tant que sosie de Johnny, a-t-on tendance à partager les positions de la star?

A titre personnel, Johnny Hallyday m'inspire au quotidien. Je suis son actualité depuis des années (ndlr: il imite le chanteur depuis plus de vingt ans), je me documente et même si je ne l'ai rencontré qu'une fois, je pense avoir une idée juste de sa manière de voir la société. Ça ne veut pas dire pour autant que j'étais Sarkoziste en 2007. J'écoute ce que mon idole a à dire mais forge mon opinion par de multiples canaux. Par ailleurs, dans une interview donné au magazine Le Point en 2014, Johnny Hallyday expliquait ne plus croire en la politique. Une raison supplémentaire de ne pas engager son image dans un combat qu'il évite.

Avez-vous discuté de la photo en question avec d'autres sosies du chanteur?

C'est un petit monde, certes, mais on se rencontre peu. Partager un visage fait que ce n'est pas toujours facile de s'entendre. Après avoir côtoyé le monde du show business durant de longues années, j'ai d'ailleurs décidé de prendre du recul. Ce qui ne m'empêche pas d'allumer le feu lors de tournées en France et en Suisse.

Créé: 12.10.2015, 16h25

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Nobel de la paix au Premier Ministre éthiopien
Plus...