Passer au contenu principal

«RER Sud Léman? Il ne faut rien lâcher»

Présidente de la région d’Évian, Josiane Lei fait le point sur la mobilité, et la collaboration étroite avec les instances vaudoises et valaisannes.

Présidente de la Communauté de communes du Pays d'Evian - Vallée d'Abondance, Josiane lei est aussi maire de la cité thermale.
Présidente de la Communauté de communes du Pays d'Evian - Vallée d'Abondance, Josiane lei est aussi maire de la cité thermale.
Chantal Dervey

Josiane Lei préside la Communauté des 22 communes du pays d’Évian-vallée d’Abondance (de Saint-Gingolph à Publier). Elle est aussi maire sans étiquette d’Évian depuis 2018, élue à la suite du décès de Marc Francina. Josiane Lei tentera le mois prochain de conserver son siège.

Infirmière durant près de trente ans en Suisse, notamment aux HUG, elle connaît bien les problèmes liés à l’enclavement du Chablais et un de ses corollaires importants: la mobilité. «Quand j’ai commencé ma carrière, je ralliais Genève depuis Thonon en 30 minutes. Environ 1h20 quand j’ai arrêté en 2015.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.