Régionyon met le paquet pour diminuer les voitures

MobilitéLa région multiplie les actions pour inciter les gens à lâcher leur voiture. Le guichet mobile qui aide les entreprises à préparer un plan de mobilité sera renforcé en 2017.

Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En plus des millions investis dans les transports publics et dans la mobilité douce, de gros efforts sont désormais entrepris pour sensibiliser les habitants et les pendulaires de la région nyonnaise aux questions des déplacements. «On a énormément dépensé d’argent dans les infrastructures, on doit maintenant pousser les gens à les utiliser», a déclaré Pierre Graber, responsable de la mobilité au comité directeur du Conseil régional du district de Nyon (Régionyon), lors d’une conférence de presse.

De nombreuses informations ont d’abord été lancées sur les offres attractives des transports publics, puis de nouvelles mesures incitatives ont été mises en œuvre, comme des réductions de prix dans les bus ou la hausse des tarifs des places de parc. Les entreprises et les communes ont aussi été sollicitées pour qu’elles mettent en œuvre des plans de mobilité favorisant les alternatives à la voiture.

Testé en 2016 sur le site du Business Park de Terre-Bonne à Eysins, le guichet mobile de conseils pour l’élaboration de plans de mobilité en entreprise a fait ses preuves. «Nous n’avons pas de bilan chiffré de ceux qui ont lâché la voiture pour un autre mode de transport, mais nous avons pu remarquer l’intérêt manifesté par les entreprises installées à Terre-Bonne, relève Gérald Cretegny, président de Régionyon. C’est un indicateur qui nous a motivés à renforcer ce service, qui déploiera ses activités sur d’autres sites en 2017, à l’A-One, à Rolle, aux Avouillons, à Gland, et à la Vuarpillière, à Nyon.»

Le guichet mobile a été mis en place en partenariat avec Pro-Jet, association pour l’insertion professionnelle des jeunes adultes, qui gère déjà les stations de vélos en libre-service. Un poste de conseillère à 50% a été attribué à Jennifer Rossier de Oliveira, qui a eu l’occasion de tenir plusieurs permanences sur un stand monté devant le restaurant du Business Park en 2016, stand qui sera réinstallé chaque mardi des mois d’avril, de mai et de juin.

«Mon rôle est de promouvoir une mobilité alternative à la voiture auprès des entreprises et des employés, explique-t-elle. La plupart des entreprises ont un délégué qui joue le rôle de relais entre le guichet mobile et sa société. C’est un travail de longue haleine car les gens ont de la peine à changer leurs habitudes. C’est donc grâce à des mesures incitatives mises en place par les entreprises qu’on peut obtenir des résultats.»

Parmi ces mesures, on peut citer la mise en œuvre d’un règlement des places de parc, avec des critères d’attribution pour les personnes qui n’auraient pas de transports publics près de chez eux, ou qui doivent déposer leurs enfants à la crèche sur le trajet entre la maison et le lieu de travail. L’entreprise peut aussi proposer des offres avantageuses à ceux qui utilisent le bus, ou les vélos en libre-service.

Le nouveau programme régional de promotion de la mobilité s’étale sur 2017 et 2018. Il est évalué à 480 000 francs répartis entre plusieurs partenaires privés (entreprises, institutions, transporteurs) et publics (Confédération, Canton, région et communes). Deux autres projets coordonnés et cofinancés par Régionyon sont prévus en 2017: un arrêt de bus devant le futur Collège de Gilly et une priorisation des feux pour les bus au passage sous-voies sur la route des Quatre-Communes, à Rolle.

Créé: 23.03.2017, 09h36

Articles en relation

A Nyon, la fréquentation des bus a bondi en deux ans

Transports Depuis l’introduction de la cadence au quart d’heure, le réseau urbain a trouvé son public. Un effort sur l’information aux voyageurs est attendu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Braquage: La Poste renonce aux transports de fonds
Plus...