Passer au contenu principal

Les places de la Gare et du Château de Nyon se referont une beauté

Les deux lieux emblématiques de la ville deviendront plus accueillants. Un projet prévoit des travaux rapides d’ici à l’été.

La future place du Château a été pensée pour donner envie au public de s'y arrêter, avec notamment la création d'un bassin moderne.

Nyon prendra des airs de Riviera cet été. Si le Conseil communal accorde les crédits nécessaires (moins de 700 000 francs au total), deux lieux emblématiques de la ville changeront d’ambiance. Dès cet été déjà, ils offriront des espaces de rencontre où il sera agréable de s’arrêter pour profiter des lieux. La place de la Gare et celle du Château, aujourd’hui très minérales, proposeront alors des espaces conviviaux avec des terrasses agrandies à l’ombre d’arbres et de tentures. Le piéton se réappropriera alors des lieux animés par des interventions artistiques notables pour apporter un réel supplément d’âme. «Nyon se rappellera de son slogan, ville du bon accueil», image Fabienne Freymond Cantone, vice-syndique.

L’objectif des autorités s’inscrit dans le programme «Cœur de ville», qui entend doper l’attractivité du centre. Une des priorités de la Municipalité en place. «Ces dernières années, pas grand-chose ne s’était fait sur les places, explique Maurice Gay, municipal de l’Urbanisme. Nous souhaitons avec ces projets dynamiser les espaces publiques. Les commerçants, à qui nous avons présenté nos intentions, ont d’ailleurs exprimé leur satisfaction.»

Le projet de la gare de Nyon (vidéo: BeLanscape)

Dans les deux projets, la Municipalité reprend les principes qui ont prévalu l’an dernier dans l’aménagement du square Perdtemps ou celui de la Grande Jetée qui a été accepté il y a quelques semaines par le Conseil communal. «Ils seront des laboratoires grandeur nature qui nous serviront à tester certaines mesures», souligne Maurice Gay, municipal de l’Urbanisme. La réalisation sera donc temporaire et modulable. Ce qui permettra d’adapter le concept en cours d’expérimentation.

Le chantier, léger, sera donc court, puisque l’inauguration est prévue dans les deux cas avant l’été. La place du Château, les installations prévues aujourd’hui dureront jusqu’en 2022 au moins, jusqu’au déménagement du poste de police dans la zone industrielle de Champ-Colin. Un projet définitif pourra alors être réalisé. Devant la gare, les aménagements dureront un peu plus longtemps, soit près d’une dizaine d’années, le temps que le quartier prévu au nord des voies devienne réalité.

Les changements seront donc rapides. Et conséquents pour les usagers. A la place du Château, la rue d’entrée depuis la Grand-Rue sera condamnée et les 14 places de parc public supprimées pour laisser place à une zone de rencontre sur lequel les établissements pourront étendre leur terrasse. Seul le stationnement devant le poste de police sera maintenu pour les forces de l’ordre. Leur accès ne sera alors possible que par les rues du Vieux-Marché ou de Maupertuis. Des détours qui doivent permettre de diminuer la pression automobile sur l’ensemble de la place.

Terrasses plus grandes

Dans la continuité, celle de l’Auberge du Château perdra quant à elle ses arbres malades. Une treille assurera l’ombre des consommateurs. Une nouvelle fontaine contemporaine, grand bassin rectangulaire, animera visuellement la place. Elle pourra être recouverte d’un podium lors d’organisation de manifestations. A noter que pour augmenter l’attractivité du site, les autorités aimeraient libérer le rez-de-chaussée de la Bretèche, petite annexe à côté de l’administration, pour accueillir un établissement public. Cette intention ne sera toutefois pas concrétisée à court terme.

De l’autre côté du centre, la place de la Gare verra elle aussi les piétons reprendre possession de l’espace public qui deviendra une vitrine d’entrée de la ville. Avec moins de conséquences sur le trafic automobile qui ne sera pas perturbé, si ce n’est par la disparition annoncée des quatre places de parc en épi en face de la boulangerie. La grande nouveauté réside dans l’aménagement du trottoir entre la route et la ruelle parallèle où sont encore ancrés les anciens rails du Nyon-Saint-Cergue-Morez. Là encore, une zone de rencontre et d’attente sera aménagée sous de grands arbres. Les établissements publics y disposeront des tables pour leurs clients.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.