Passer au contenu principal

A Nyon, la droite enterre un achat de terrain pour 30 millions

La Ville voulait mettre la main sur une parcelle de 40 000 mètres carrés. Une politique contrecarrée par la majorité du Conseil.

La parcelle de 40 000 mètres carrés que la Ville de Nyon voulait acheter pour maîtriser le foncier.
La parcelle de 40 000 mètres carrés que la Ville de Nyon voulait acheter pour maîtriser le foncier.
aucune idée

La législature s'est terminée sur un gros échec, lundi soir, pour le syndic de Nyon, Daniel Rossellat. La majorité de droite, celle qui gouvernera l'Exécutif dès la rentrée, a refusé le rachat par la Commune d'une grande parcelle de 40 000 mètres carrés au nord de la ville.

Pour la gauche, fidèle à sa politique de maîtrise du foncier pour favoriser la construction de logements à prix abordables et des équipements d'utilité publique, c'était une occasion unique de mettre la main, par une vente de gré à gré, sur des terrains constructibles qui seront mis aux enchères publiques le 12 juillet prochain. Cette parcelle, située à la Petite-Prairie, est aussi stratégique puisqu'elle borde la future route de desserte urbaine du nord de la ville.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.