HES-SO Genève crée une formation transfrontalière

Grand GenèveLes participants romands et français auront le Grand Genève pour terrain d’étude.

Charles Beer, responsable de la formation

Charles Beer, responsable de la formation Image: Pierre Albouy

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La formation débutera le 26 septembre 2016. Intitulée «projets urbains et pouvoir d’agir», elle comprend 18 jours de cours auxquels s’ajoutent les heures de travail individuel libre des participants. Mis en place par la Haute Ecole de travail social (HETS), ce certificat mise sur le transfrontalier. «Les participants peuvent venir de Suisse romande et de la région Auvergne Rhône-Alpes», souligne le responsable de la formation, l’ancien conseiller d’Etat, Charles Beer. L’aspect transfrontalier s’illustre dans la longue liste des partenaires, qu’il s’agisse d’écoles, d’ONG ou de collectivités publiques. «Les terrains d’étude seront aussi situés de part et d’autre de la frontière», indique Simon Gaberell, coordinateur de la plate-forme de développement urbain de la HES-SO. Encadrés par des équipes pluridisciplinaires, les participants pourraient ainsi travailler dans un quartier d’Annemasse ou à Vernier.

«L’idée est de leur fournir des méthodes, des apports théoriques, des outils de médiation, favorisant le pouvoir d’agir des populations, poursuit Simon Gaberell. Enfin, chaque groupe présentera un projet concret à un panel de professionnels.»

Charles Beer dit avoir constaté «la difficulté des collectivités publiques et plus largement des acteurs de terrain à travailler ensemble ainsi que la difficulté d’associer les populations. Ce projet interdisciplinaire vise à répondre à ces carences des politiques publiques.» Peuvent participer les travailleurs sociaux, architectes, urbanistes, enseignants, concierges, agents de sécurité, etc. «Le but est de donner les outils aux acteurs du terrain afin de mieux se comprendre et de faire le lien avec les populations», indique Patricia Naegli, adjointe scientifique au centre de formation continue.

Pour plus d’informations, une réunion publique se tiendra le 22 mars à 18 h à la HETS. (TDG)

Créé: 15.03.2016, 21h18

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Human Brain Project avance moins vite qu'espéré
Plus...