Les frontaliers ont leur représentant au Sénat

InterviewLe sénateur Cyril Pellevat préside le groupe d’amitié France-Suisse.

Photo d'illustration/Archives

Photo d'illustration/Archives Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Elu sénateur à la fin de septembre 2014, Cyril Pellevat, 33 ans, vient de prendre la tête du Groupe d’amitié interparlementaire France-Suisse.

Qu’est-ce que ce groupe?

Le but est de nouer des liens entre parlementaires pour discuter des problématiques que l’on peut avoir avec un autre pays. Dans le groupe France-Suisse, nous sommes une vingtaine de sénateurs. Mon souhait, c’est que l’on puisse faire remonter des préoccupations locales ou qui concernent l’ensemble des zones frontalières avec la Suisse. Le fait d’être élu parlementaire permet de traiter directement avec Berne.

Pourquoi vous?

J’étais, jusqu’à il y a peu encore, dans le bureau de l’ARC (ndlr: le syndicat mixte qui réunit les collectivités françaises du Grand Genève). Je suis maire d’une commune qui compte beaucoup de frontaliers. Et je travaille moi-même à Nyon, à l’UEFA.

Quels sont les dossiers sur lesquels vous souhaitez mobiliser votre groupe?

L’assurance-maladie des frontaliers est une priorité. Je compte poser une question à la ministre de la Santé le 3 février. Dans ce dossier, certaines garanties ont été données aux frontaliers passant du système privé à la couverture maladie universelle (CMU). Il faut réaliser une étude d’impact: combien cette réforme a-t-elle coûté? La continuité des soins est-elle vraiment assurée?

Y a-t-il d’autres dossiers?

L’assurance-chômage. Les frontaliers au chômage sont indemnisés en France alors qu’ils ont cotisé en Suisse. Or, depuis 2009, ces cotisations ne sont plus reversées à la France. On doit revoir ce dossier. (TDG)

Créé: 27.01.2015, 21h13

Articles en relation

Le maire d’Arthaz aime la Suisse

Haute-Savoie Cyrill Pellevat, élu sénateur en septembre, vient d’être nommé président du groupe d’amitié interparlementaire France-Suisse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'accord sur le Brexit divise le gouvernement britannique
Plus...