Le développement est gelé autour de la gare de Coppet

UrbanismeMême dans un secteur stratégique, la zone restera inconstructible jusqu’en 2030 au moins.

Les terrains aujourd'hui cultivés entre la gare est le château sont inconstructibles et le resteront encore plusieurs années.

Les terrains aujourd'hui cultivés entre la gare est le château sont inconstructibles et le resteront encore plusieurs années. Image: Alain Rouèche-A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Rien ne pourra être construit autour de la gare de Coppet avant plusieurs années!» Le syndic, Gérard Produit, est fâché en évoquant l’avenir d’un secteur pourtant stratégique constitué aujourd’hui de champs et de verdure. Lors du dernier Conseil communal, il a expliqué à l’assemblée que la zone ne pourrait pas être légalisée en terrains constructibles avant 2030, voire 2040. «Nous avons dépensé près de 875 000 francs en étude, souligne encore l’élu. Je ne vais pas lâcher encore un centime pour ce projet.»

Si Gérard Produit s’y préparait depuis plusieurs mois, la pilule reste dure à avaler. Il faut reconnaître que le secteur proche de la gare est reconnu comme un pôle de développement par le Canton. La densification autour des gares est en effet une priorité logique dans la vision moderne du développement du territoire. C’était compter sans la loi sur l’aménagement du territoire (LAT).

«Il existe aujourd’hui suffisamment de zones à bâtir dans l’agglomération de Nyon pour accueillir l’augmentation attendue de sa population d’ici à 2030», explique Pierre Imhof, chef du Service du développement territorial du Canton de Vaud. En résumé, il faut commencer par réaliser les projets en cours et construire sur les terrains déjà légalisés avant de créer de nouvelles zones constructibles.

La situation actuelle marque le gel des spéculations sur le secteur. Il y a quelques années, un Plan directeur localisé (PDL), qui prévoyait la construction d’un immense complexe avec des logements, des bureaux et des commerces pour quelque 2000 habitants-emplois, avait été élaboré par la Municipalité et le châtelain de l’époque. Son ampleur avait suscité un véritable tollé et un référendum était sur le point d’être lancé. Le PDL avait alors été retiré par les autorités, conscientes qu’il n’avait en l’état aucune chance.

Aujourd’hui, si l’idée d’un PDL n’est pas abandonnée, il apparaît certain qu’il proposera un développement beaucoup plus harmonieux. En premier lieu car les principaux propriétaires fonciers, les frères et sœur d’Haussonville, qui ont hérité du château, ont toujours montré leur fervente opposition à la version de 2008, même si celle-ci était soutenue par leur père, décédé en 2014. Et parce qu’ils ont défendu de manière constante un développement doux qui ne dénature pas le site historique.

Le discours de la famille de châtelains est par ailleurs repris par l’association Vision Coppet, qui s’était créée pour combattre le PDL de la gare. Avec succès. «Nous ne sommes pas opposés au développement, mais pour un urbanisme en accord avec le patrimoine historique et naturel du lieu, souligne Michel Paquet, membre du comité. Y faire du logement créerait un appel d’air qui va finir par se remplir. Nous pensons que ce n’est pas une bonne idée pour Coppet.»

Le gel du développement n’a donc pas la même gravité pour tous. Il n’empêche, il ne garantit pas que rien ne sera réalisé dans le secteur de la gare. Les projets d’utilité publique dont la réalisation est impossible ailleurs pourraient être envisageables selon différentes conditions. La création d’un parking souterrain sous les terrains en face du château, pour permettre de renforcer l’accessibilité de la gare entrerait dans cette catégorie. La Municipalité a approché la famille Haussonville pour cela. La rénovation de la gare elle-même ne devrait pas non plus souffrir de la LAT, puisqu’elle dépend d’une procédure fédérale en plus d’être clairement d’utilité publique elle aussi.

Créé: 24.07.2018, 20h41

Articles en relation

Coppet freine les voitures pour doper son développement

Urbanisme Les autorités aimeraient relancer l'ambitieux projet de quartier de la gare qui prévoit jusqu'à 2000 habitants-emplois. Plus...

«Notre famille veut protéger le château»

Coppet Les propriétaires du château de Coppet boudent les festivités du bicentenaire de la mort de Mme de Staël, qui débutent mardi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Toujours pas de vert au Conseil fédéral
Plus...