Passer au contenu principal

Annecy : 300 personnes pour soutenir l'inspectrice du travail contre Tefal

Ce vendredi 5 juin comparaissait au tribunal correctionnel d'Annecy une jeune inspectrice du travail poursuivie pour recel et violation du secret professionnel, suite à une plainte déposée par l'entreprise Tefal. Une affaire qui fait grand bruit depuis plusieurs mois puisque les syndicats, unis derrière la jeune femme, dénoncent une justice qui incrimine une "victime" au profit d'une entreprise qui a pourtant exercé des pressions sur la jeune femme.

Près de 300 personnes se sont déplacées devant le palais de justice d'Annecy pour montrer leur soutien à la jeune inspectrice du travail, et dénoncer les "manœuvres de l’entreprise Tefal pour mettre hors jeu l’inspectrice du travail" et l'attitude du Parquet.
Près de 300 personnes se sont déplacées devant le palais de justice d'Annecy pour montrer leur soutien à la jeune inspectrice du travail, et dénoncer les "manœuvres de l’entreprise Tefal pour mettre hors jeu l’inspectrice du travail" et l'attitude du Parquet.
Cécile Boujet De Francesco

"Avant de faire le ménage à l'inspection (du travail, ndlr), faut nettoyer le Parquet !" ; "Tefal t'es foutue, t'as des casseroles au cul !" ; "C'est pas l'inspectrice qu'il faut sanctionner, c'est Tefal qu'il faut condamner !" ; "Patrons voyous, l'inspectrice est dans les clous !"... les messages des représentants des syndicats à l'initiative de la mobilisation de soutien à Laura Pfeiffer ne manquaient pas d'ardeur à dénoncer les agissements de l'entreprise ni la décision du procureur de la République, ce vendredi 5 juin devant le palais de justice d'Annecy.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.