Région de Nyon: les taxibus nocturnes espérés en décembre

TransportsLa proposition du Conseil régional est entre les mains du Canton de Vaud qui doit chiffrer les coûts et sa participation.

Le renforcement d'une ligne existante est plus coûteux qu'un service de taxibus nocturnes.

Le renforcement d'une ligne existante est plus coûteux qu'un service de taxibus nocturnes. Image: archives ALAIN ROUECHE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mettre en place un élargissement de l’offre de transports nocturnes n’est pas une mince affaire. Réclamés depuis juin 2014, les bus de nuit sont espérés pour le 15 décembre 2019. «À partir des gares de Coppet, Nyon, Gland, Rolle et Allaman, il devrait y avoir un mixte entre le renforcement de lignes existantes et surtout, la mise en place d’un service de taxibus», annonce Pierre Graber, en charge de la mobilité au Comité directeur de Région de Nyon.

On n’aura pas les détails du projet, car il pourrait être encore modifié. «Nous avons remis le dossier à La Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR), qui va chiffrer nos propositions en demandant les coûts aux transporteurs, explique Pascale Roulet Mariani, responsable de la mobilité au secrétariat de Région de Nyon. Puis il faudra retourner vers les communes pour voir si elles sont d’accord de participer financièrement au projet». Quand tous les acteurs concernés auront accepté de verser l’argent nécessaire, alors seulement, la mise en place de nouveaux bus nocturnes pourra aboutir.

Quel chemin parcouru depuis qu’un élu du Conseil intercommunal du district de Nyon a demandé, en juin 2014, qu’on analyse les besoins des courses nocturnes afin de mieux prendre en charge les rentrées des jeunes. Il y a d’abord eu un état des lieux, puis, en 2015, un sondage auprès de la population, qui a montré que 85% des 493 personnes sondées souhaitaient une offre élargie entre minuit et 2 heures du matin.

Le besoin étant démontré, le Conseil intercommunal a voté un crédit de 50 000 francs en 2016 pour une étude, qui a notamment comparé les coûts entre le renforcement des lignes existantes et un service de desserte de taxibus par zone. Il ressort qu’un taxibus est moins coûteux qu’une ligne renforcée, car il prend en charge des usagers au départ des gares (sur réservation), mais plus sur le reste du parcours. Ensuite, il ne s’arrête qu’aux lieux de destination des voyageurs qui sont dans le bus.

Cette solution convenant bien aux demandes de voyageurs revenant de soirées à Genève, Lausanne ou Nyon, qui veulent rejoindre leur domicile dans les villages, elle a reçu l’aval d’une grande majorité de communes. Le renforcement de lignes existantes ne se justifie que s’il y a un potentiel suffisant d’usagers, par exemple au départ de Nyon. Il faut que la ligne ait une rentabilité minimale pour avoir des subventions.

«L’offre sera renforcée à partir des gares de Nyon, Coppet, Allaman, Rolle et Gland»

Un système de taxibus nocturnes fonctionne déjà le week-end au départ de Gland, avec un supplément de 3 francs. Selon Émilie Bassetto, cheffe de projet à Région de Nyon, ce service n’a pas le succès attendu. Parce qu’il ne propose pas de bus assez tard la nuit? «Il est vrai que le Conseil des Jeunes nous dit qu’il faudrait des transports plus tardifs. Ils ont même proposé un convoi du train Nyon-Saint-Cergue tôt le matin», déclare Pierre Graber. «Pourquoi pas, estime Pascale Roulet Mariani, mais ce sera une autre étape». Dans cinq ans?

Créé: 17.01.2019, 08h25

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.