Les rafales de bise n'arrêtent pas les skieurs à la Dôle

TourismeLa violence du vent a imposé la fermeture des télésièges mardi. Mais la saison du domaine franco-suisse démarre bien.

A cause de la bise, le télésiège de la Dôle a fermé mardi, mais fonctionne à nouveau au gré de la météo.

A cause de la bise, le télésiège de la Dôle a fermé mardi, mais fonctionne à nouveau au gré de la météo. Image: Janine Jousson

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La neige abondante tombée à la fin de la semaine dernière, avec près de 90 cm sur les sommets du Jura, a permis d’ouvrir dimanche dernier les pistes de la Dôle, comme l’essentiel du domaine franco-suisse exploité depuis cet automne par la société Sogestar, qui gère toutes les activités touristiques de la station des Rousses.

Mais ces premiers jours ont été agités. «Nous avons eu une belle fréquentation ce premier week-end ensoleillé et la saison est bien partie. Mais la très forte bise qui a soufflé ces deux derniers jours nous a obligés à prendre des mesures de sécurité et à fermer mardi les télésièges, dont celui de la Dôle», explique Mylène Chanois, responsable de la communication.

Mercredi matin, le vent ayant faibli, ces installations fonctionnaient à nouveau. Si les Français, qui, contrairement à la Dôle, peuvent utiliser des canons à neige sur leur territoire, avaient déjà fait tourner quelques petites pistes aux vacances de Noël, et dès le 7 janvier la piste bleue des Jouvencelles, ils ont pu dès samedi ouvrir progressivement l’ensemble des quatre massifs du domaine formé par la Dôle, les Tuffes, la Serra et le Noirmont. Et le grand froid qui règne ces jours permettra de pérenniser ce bon tapis neigeux.

A Saint-Cergue aussi, tout est ouvert. Les pistes ont ouvert mardi avec une couche bien tassée de 30 cm. En outre, la Commune a permis d’amener un volume supplémentaire de neige déblayée sur les parkings, soit l’équivalent de 60 camions. «Nous avons pu la déverser sur l’aire de tennis située au bas des pistes, ce qui permet de la protéger et de garnir le passage vers la route de Guinfard», explique le responsable technique de Télé-Dôle Joël Cretin. «Les pistes, éclairées le soir, offrent de bonnes conditions. C’est juste dommage que la bise ait soufflé si fort le premier jour», conclut le responsable.

(TDG)

Créé: 18.01.2017, 19h24

Articles en relation

Un contrat franco-suisse inédit vise à sauver le ski à La Dôle

Tourisme Un bail de 27 ans cède aux Français l’exploitation du domaine vaudois. Plus...

Les bergers du Jura franco-suisse font F’estiv’AL à la Dôle

Grand air Le Festival des bergers fait une incursion en Suisse, histoire de mieux faire connaître la vie des alpages. Plus...

Le massif de La Dôle fourmille de projets

Loisirs Un parking, un coin restauration et un télésiège seront notamment aménagés en bas des pistes. Plus...

Un musée des mondes polaires s’installe au pied de La Dôle

Les Rousses A un jet de pierre de la frontière suisse ouvre pour Noël un espace muséal et de loisirs sur les pôles. Plus...

La Dôle perd ses champs de cailloux

Ski de piste Un impressionnant chantier est en cours pour sauver la pratique du ski sur le massif. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Russiagate: y a-il eu collusion entre Trump et Poutine?
Plus...