Le tram 15, Genève-Saint-Julien, patine à Lancy

MobilitéGenève et la France préparent l’extension du réseau vers Saint-Julien. Inquiétudes aux Palettes.

Le terminus des trams 15 et 12 aux Palettes.

Le terminus des trams 15 et 12 aux Palettes. Image: DR Google

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le premier coup de pioche devrait être donné à la fin de 2017. C’est à cette date que doit débuter le chantier du tram de Saint-Julien, prolongeant la ligne 15. Ce sera la première extension du réseau en six ans, après l’inauguration de la ligne de Bernex à la fin de 2011. Les travaux, devisés à 210 millions de francs (valeur 2005) et pour lesquels une part de financement fédéral est assurée, doivent durer quatre ans. Une partie du tronçon pourrait être mise en service à mi-parcours déjà. Le tracé est fixé depuis 2013. On règle maintenant le détail de son insertion dans le tissu urbain, parfois sous la surveillance de riverains inquiets. On détermine notamment si les voies ferroviaires emprunteront une chaussée par son centre ou se rangeront sur un côté.

Tant à Genève qu’en France voisine, les responsables locaux mettent la dernière main ces jours aux dossiers qu’ils adresseront à leurs autorités nationales respectives pour lancer les travaux. Côté haut-savoyard, une enquête publique est prévue en vue de l’obtention de la déclaration d’utilité publique, espérée pour la fin de l’année. Côté genevois, les TPG sont sur le point de déposer à Berne une demande de concession. A l’automne, le Canton devrait leur emboîter le pas en lançant auprès de l’autorité fédérale la procédure d’approbation des plans, en vue d’une autorisation de construire, ce qui impliquera une enquête publique.

Habitants aux aguets

Mais on ne s’active pas que dans les administrations. Dans le quartier des Palettes, point de départ du prolongement, une association collecte des signatures qu’elle s’apprête à déposer sous la forme d’une initiative communale «Pour une intégration respectueuse du tram à Lancy». Le texte a déjà recueilli les paraphes nécessaires, mais comme il aborde des compétences cantonales (mobilité) et fédérales (domaine ferroviaire), sa validité est sujette à caution.

«Le quartier des Palettes mérite d’être amélioré et nous voulons développer la convivialité en profitant de l’arrivée du tram qui, s’il est bien intégré, peut même devenir un atout», résume Robert Volki, vice-président de l’association ALMA, à l’origine de l’initiative. Ses exigences sont nombreuses: elle demande notamment de remplacer en sous-sol les stationnements supprimés en surface, préserver les arbres et les espaces verts, modérer le trafic dans le quartier et maintenir les dimensions actuelles de l’arrêt Palettes (terminus des trams 12 et 15).

Une boucle qui inquiète

Or, sur ce dernier point, ce n’est pas ce qui est prévu. Une boucle bien plus large que l’actuelle, avec six quais, doit permettre au 12 de faire son demi-tour avec ses véhicules monodirectionnels, qui continueront à être utilisés jusqu’à la fin de la prochaine décennie. De plus, pour des raisons d’exploitation, certains véhicules ayant desservi la ligne 12 doivent, à cet arrêt, poursuivre leur service sur la ligne 15. Le pôle accueille aussi des bus.

«Aujourd’hui, la moitié des trams 12 ont leur terminus à Carouge au lieu de poursuivre jusqu’aux Palettes parce que la boucle y est trop petite, explique Benoît Pavageau, responsable des transports collectifs à l’Etat. Il y a aussi des demandes pour que la ligne 18 (ndlr: qui relie Cornavin à Carouge) desserve les Palettes. Sans ce pôle d’échange, la desserte du quartier serait moins bonne.»

Pour le reste, il n’est pas sûr que l’Etat accueille à bras ouverts toutes les revendications. Compenser en souterrain les parkings? C’est cher, et la loi cantonale l’imposerait en ville, mais pas à Lancy. En revanche, le législateur cantonal a imposé en 2013 que le nouveau tram n’entraîne pas de «diminution de la capacité routière» dans la commune. Les ingénieurs ont donc renoncé à une voie commune au tram et aux voitures, qui avait été envisagée. Mais, du coup, la séparation des flux nécessite des emprises sur les parcelles voisines. Modérées, promet l’Etat.

Arbitrer les exigences

Dans cet écheveau d’exigences, l’Etat tente de faire au mieux. «Les objectifs sont d’assurer l’accessibilité des riverains, limiter les impacts sur le foncier environnant et d’éviter les reports intempestifs de trafic sur le quartier», assure Benoît Pavageau. Que répond-il aux critiques relatives au tracé tortueux prévu pour le futur tram aux Palettes? «Il n’est certes pas idéal, mais le baron Haussmann n’est pas venu à Genève et on suit le réseau viaire existant (ndlr: les routes actuelles), plaide-t-il. Le tracé n’est pas le seul élément qui détermine la célérité des convois. L’espacement des arrêts nous permet d’être optimistes sur la vitesse.»

L’aménagement des abords de la future boucle ferroviaire des Palettes a, pour sa part, fait l’objet d’ateliers où ont été conviés les représentants des propriétaires des parcelles concernées, des associations et de la commune. De 150 à 180  logements ainsi que des commerces doivent voir le jour sur cet endroit aujourd’hui parsemé de villas anciennes. «L’idée n’est pas de faire une gare, mais un espace de qualité, et les études entreprises ces derniers mois assurent que cela est possible», certifie Raphaël Crestin à l’Office de l’urbanisme. Un mandataire a présenté quatre variantes prenant tantôt l’aspect d’une rue piétonne, d’un mail, d’un parc ou d’une place. Une cinquième option reprenant des éléments des précédentes est née des discussions.

Un choix «concerté» devrait être effectué à la fin de l’année. De quoi rassurer les initiants, voire les inciter à renoncer à leur texte? On n’en est pas là, selon Robert Volki: «Sans l’initiative, nous n’aurions pas obtenu tout cela.» (TDG)

Créé: 20.02.2015, 11h33

Dossiers

Articles en relation

Extension du tram à Lancy: des élus redoutent le chaos

Genève Les conseillers municipaux ont découvert les détails du tracé menant à Saint-Julien. Une majorité veut que l’Etat le réétudie Plus...

Tram pour Saint-Julien: un véritable casse-tête

Mobilité transfrontalière Le Conseil d’État doit encore valider deux parties du tracé. Le temps de parcours du futur tram est au cœur des préoccupations. Plus...

L'agrandissement de la boucle des Palettes libérera tous les trams 12

Mobilité C'est de l'arrêt des Pontets, que partira l'extension du tram 15 vers Saint-Julien. Plus...

Tram vers Saint-Genis: l’Ain met la  pression

Grand Genève Le président du Conseil général demande à Genève de financer l’extension du  tram 18 au plus vite. Plus...

Berne finance une ligne de bus à Annemasse

Mobilité La Confédération a accepté de verser plus de trois millions d’euros pour un projet français. Une première. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...