La tête chercheuse de Macron en Suisse

PolitiqueBrillante physicienne, Farah Hariri, 30 ans, conseille le mouvement En Marche! sur sa stratégie énergétique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jamais Farah Hariri n’oserait se comparer à Emmanuel Macron. Tout juste admet-elle des «résonances» entre son approche non conformiste et celle du candidat qu’elle soutient et qui deviendra peut-être, ce dimanche, le plus jeune président de la Ve République française.

A 30 ans seulement, la physicienne franco-libanaise affiche elle aussi un parcours rapide et impressionnant. Sa thèse en fusion nucléaire au sein du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives en France a été internationalement reconnue.

Elle a poursuivi ses recherches à l’EPFL avant de rejoindre le CERN en mars 2016. «La chance sourit aux audacieux. Je n’aurais jamais imaginé déjeuner en face d’un Prix Nobel, et aujourd’hui je peux en croiser tous les jours au travail!»

Courageuse et déterminée, c’est à 23 ans qu’elle quitte le Liban pour poursuivre ses études en France. «Je me suis affranchie des barrières sociales qui empêchent trop souvent les femmes d’évoluer vers un haut niveau d’éducation. Le chemin était escarpé mais ça en a valu la peine!» Ce refus des schémas traditionnels constitue un autre parallèle avec son candidat. «Il n’a pas eu peur de prendre des risques, de quitter le gouvernement pour défendre ses idées et sortir du clivage gauche-droite.»

Dernier argument qui a poussé la physicienne à rejoindre le mouvement En Marche!: une vision commune sur la transition énergétique. «Emmanuel Macron est convaincu de la nécessité de réduire l’empreinte carbone.» Pour y parvenir, Farah Hariri – missionnée pour les questions énergétiques par Joachim Son Forget, le référent du candidat en Suisse – estime qu’il faut investir dans la formation et la recherche dans toutes les énergies non fossiles, y compris le nucléaire. «Aujourd’hui, il faut trouver la meilleure combinaison entre toutes les différentes sources d’énergie. A terme, la fusion nucléaire pourrait s’imposer comme une solution durable, qui n’émet pas de CO2.» Si Emmanuel Macron est élu dimanche, la scientifique se réjouit de mettre son expertise à disposition du président français. «Avant, j’avais le basket et la peinture comme hobbys; maintenant, j’ai aussi la politique!»


La sélection digitale

Marion Bareil, 28 ans

«J’ai récemment croché sur le jeu de réalité virtuelle suisse pour smartphones Opticale. Il met le joueur dans la peau d’un explorateur et le fait sortir de chez lui pour localiser des créatures magiques», raconte Marion Bareil, qui a créé le jeu pour enfants Oniri Islands avec son associée Camille Attard, dans leur studio genevois Tourmaline. La game designer conseille aussi SwapTales: Leon!: «Un jeu-livre ludique où l’on échange des mots pour modifier l’histoire et progresser dans l’aventure.» (TDG)

Créé: 02.05.2017, 10h07

A 30 ans, la physicienne Farah Hariri met son expertise sur les questions énergétiques au service d’Emmanuel Macron. (Image: Georges Cabrera)

Les bons plans

Makala, rappeur genevois, 23 ans

Valeur montante du rap local, Makala vient de signer avec l’importante maison de disques BMG France.

Il aime sortir à Genève mais, selon lui, «la base, c’est de ne pas trop prévoir: on trouve toujours des bons plans le soir même». Il cite sans hésiter ses endroits fétiches: les Halles de l’île, pour les soirées hip-hop qui ont lieu le samedi soir, une fois par mois; le Chat Noir, lorsque la Team Colors New. Wav est de la partie et l’Undertown de Meyrin, pour ses concerts de rap, dont le prochain se tiendra ce samedi 6 mai dès 21 h, avec Lacraps en tête d’affiche. Makala montera lui-même sur scène le mercredi 24 mai à l’Usine pour la première étape de son XTRM tour, en compagnie des rappeurs Slimka et Di-Meh.

Pour prendre un verre, le Genevois affectionne tout particulièrement La Petite Reine, sur la place de Montbrillant. «Les Grottes, c’est un quartier d’artistes. Entre nous, on se comprend tous. Les gens sont relax, que ce soit dans le bar ou sur l’espace tout autour. C’est vraiment un spot qui réunit tout le monde.» Le rappeur passe une grande partie de son temps à travailler dans son studio, mais se détend volontiers en fin de journée au Café Rio, au Petit-Lancy, non loin de son lieu de travail, où il commande généralement un monaco.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: la crudité de certains slogans a choqué
Plus...