Grand-Genève: le confort prime pour se déplacer

SuisseL'image de la voiture continue de se dégrader dans l'agglomération franco-valdo-genevoise, et la population est devenue multimodale pour ses moyens de transport.

L'image des transports publics s'améliore dans le Grand Genève.

L'image des transports publics s'améliore dans le Grand Genève. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La mobilité des habitants du Grand-Genève change. Lorsqu'il s'agit de choisir un moyen de transport, le confort, l'efficacité et la volonté de limiter les émissions de CO2 pèsent davantage dans la balance que le prix et la durée d'un déplacement.

Toute la population est devenue multimodale, relèvent les chercheurs du Laboratoire de sociologie urbaine (LASUR) de l'EPFL dans une enquête rendue publique mercredi. Une majorité des 2100 personnes interrogées présente des dispositions favorables à l'utilisation d'autres moyens de transport que la voiture ou les deux-roues motorisés.

En effet, l'image de la voiture continue de se dégrader dans l'agglomération franco-valdo-genevoise. En 2018, 33% des sondés lui attribuent des adjectifs négatifs. Ils n'étaient que 12% en 1994.

Un «potentiel certain»

À l'inverse, l'image des transports publics s'améliore, même si les chercheurs considèrent qu'elle reste mitigée. En 2018, 50% des sondés citent des adjectifs positifs, contre 39% en 1994. La relative lenteur des transports publics semble être l'élément le plus dissuasif.

La baisse de l'utilisation de la voiture au profit des transports publics et de la marche se confirme. Si l'utilisation du vélo reste stable, il existe un «potentiel certain» de report modal de l'automobile vers le vélo électrique. Les chercheurs préconisent par exemple des itinéraires de vélo continus et sécurisés en ville.

L'enquête révèle également que les résidents de la ceinture française du canton de Genève sont forcés de prendre la voiture, faute d'options. Les chercheurs jugent qu'une politique de stationnement plus restrictive dans les secteurs bien desservis par les transports publics pourrait changer la tendance. (ats/nxp)

Créé: 09.10.2019, 12h21

Articles en relation

Genève veut développer un drone ambulance

HUG Pour gagner du temps dans le transport de patients entre les HUG et l'hôpital des Trois-Chênes, le canton de Genève veut développer un prototype de drone taxi. Plus...

Les CFF et ÖBB veulent élargir leur offre

Transport ferroviaire Davantage de trains circuleront entre la Suisse et l'Europe, de jour comme de nuit. Plus...

Une commission veut taxer l'avion et l'essence

Suisse Indispensable si la Suisse veut atteindre ses objectifs environnementaux, la future loi sur le C02 risque de renchérir certains moyens de transport. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Venise sous les eaux
Plus...