Les Genevois viennent flairer leurs nouvelles gares

Léman ExpressLes trains ne sont pas encore à quai, mais les visiteurs affluent déjà dans les stations où des animations sont proposées.

Des animations sont proposées dans plusieurs gares dont celle des Eaux-Vives.

Des animations sont proposées dans plusieurs gares dont celle des Eaux-Vives. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Manger des sushis ou des hamburgers dans une gare sans train, cela vous semble un plan tentant pour un samedi? Il y a une clientèle à Genève pour ce genre de sortie, comme on en a eu la preuve dans la toute nouvelle gare des Eaux-Vives. Si elle n'est pas encore desservie par les convois ferroviaires (ce sera le cas dimanche), elle n'en est pas moins en pleine liesse, comme une vingtaine d’autres stations, en ce week-end de mise en service du Léman Express.

Dans la galerie marchande, des badauds se laissent séduire par un duo jazzy, mais la plupart des visiteurs se focalisent sur les arcades déjà ouvertes ou flânent simplement dans l’édifice, lequel est le plus souvent plutôt bien noté. «Ce n’est pas un monument de beauté, mais ça a l’air efficace, la première impression est favorable», salue Michel, tandis que son épouse Rose-Marie s’émerveille de l’achèvement de l’esplanade: «Ce qu’ils ont fait ces tout derniers jours, avec la livraison et la plantation des arbres, c’est impressionnant!»

«C’est joli, bien fait, ça donne l’impression de quelque chose de fini et ça devient déjà un lieu de rencontre», concordent Bertrand et Basil, deux amis qui se sont croisés par hasard dans le hall. Tous deux s’intéressent avant tout aux commerces. «Un fleuriste ouvert le dimanche, une pharmacie, c’est intéressant», dit le premier qui vit dans le quartier. Basil n’en pense pas moins, même s’il vit à Vésenaz: «Il y a un parking!»

Philippe, lui, est plus circonspect: «Le double espresso à 5 fr. 40 ou le hamburger à 17 fr. me font penser que je ne viendrai pas très souvent», lâche-t-il. Son épouse, Danielle, se dit (et elle n’est pas la seule)impressionnée par la dimension des lieux. «Je ne pensais pas qu’il y avait autant de commerces!»

«Je voyais ça plus petit», s’étonne Yolanda, venue en voisine par simple curiosité. Elle ne pense pas fréquenter les commerces de la gare et elle ne prend pas le train. Pas même pour une excursion à Évian? «Oui pourquoi pas, en fonction des tarifs et des lignes, et c’est vrai que la route est mauvaise.» Mauvaise, comme la rumeur publique dans le quartier sur les impacts néfastes prêtés aux nouvelles infrastructures de transport – train ou voie verte –qu’on suspecte de faciliter les déplacements de personnes indésirables. «Je me suis fait voler ma voiture, une première en quarante ans», illustre-t-elle. Également du quartier, Alain balaie les craintes. «Il faut arrêter ces querelles de clocher, juge-t-il. Pour ma part, je me réjouis de pouvoir me rendre plus facilement en France voisine.»

Plus loin, Jacques déambule avec un regard de connaisseur. «Je trouve l’architecture très belle, les espaces sont généreux», savoure celui qui est lui même architecte. Mais il vient aussi en futur passager. «Pour me rendre chez ma partenaire qui habite Bâle, je prendrai désormais le train ici et j’y attends demain ma famille qui vient de Zurich.» D’autres, comme Rose-Marie, voit une utilité plus locale à la desserte ferroviaire. «On pourra prendre le train pour aller en deux minutes à Champel, on ne sait jamais où s’y parquer.»

Le programme des festivités est disponible ici

Créé: 14.12.2019, 16h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève se prépare à affronter le coronavirus
Plus...