Passer au contenu principal

Sergei Lavrov débarque en force à Genève

Le ministre russe des affaires étrangères arrive avec ses homologues iraniens et turcs, à quelques heures de la première réunion du nouveau comité constitutionnel syrien.

Sergei Lavrov, ministre russe des affaires étrangères.
Sergei Lavrov, ministre russe des affaires étrangères.
Keystone

L’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Geir Pedersen, ne souhaitait pas la présence des Russes, des Turcs et des Iraniens à Genève. Le diplomate norvégien comptait relancer le processus de paix syrien ce mercredi à l’occasion de la première réunion formelle du nouveau comité constitutionnel. Une convocation au Palais des Nations de toutes les parties, gouvernement, opposition et société civile qui devait aussi marquer le retour de l’ONU dans le dossier syrien. L’illusion aura été de courte durée.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.