Premiers pourparlers de paix entre belligérants libyens

Genève internationaleLe gouvernement reconnu par l'ONU et le chef militaire Khalifa Haftar qui a conquis une bonne partie du territoire ont chacun envoyé cinq officiers au bout du lac

Les milices de Misrata qui soutiennent le gouvernement reconnu par l'ONU affrontent les forces du général Haftar près de Tripoli.

Les milices de Misrata qui soutiennent le gouvernement reconnu par l'ONU affrontent les forces du général Haftar près de Tripoli. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des pourparlers de paix entre les deux parties à la guerre civile en Libye ont commencé ce lundi sous les auspices des Nations-Unies à Genève. La mission de l'ONU pour la Libye l'annonce aujourd'hui sur son site: deux délégations de cinq officiers supérieurs du gouvernement de Fayez al-Sarraj à Tripoli et du général Khalifa Haftar, participent à ces discussions.

Cette rencontre a été initiée lors du Sommet de Berlin, dans le cadre du processus de paix engagé avec l'appui de la France, de l'Allemagne, du Royaume-uni, de la Russie, de la Turquie et des États-Unis. Ces discussions sont modérées par Ghassan Salamé, chef de mission de l'ONU pour la Libye. C'est la première fois que les deux camps acceptent de s'asseoir à la même table.

Créé: 03.02.2020, 17h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Selon Hodgers, les récentes votations bloqueront la construction de 20.000 logements
Plus...