Passer au contenu principal

Premiers pourparlers de paix entre belligérants libyens

Le gouvernement reconnu par l'ONU et le chef militaire Khalifa Haftar qui a conquis une bonne partie du territoire ont chacun envoyé cinq officiers au bout du lac

Les milices de Misrata qui soutiennent le gouvernement reconnu par l'ONU affrontent les forces du général Haftar près de Tripoli.
Les milices de Misrata qui soutiennent le gouvernement reconnu par l'ONU affrontent les forces du général Haftar près de Tripoli.
AFP

Des pourparlers de paix entre les deux parties à la guerre civile en Libye ont commencé ce lundi sous les auspices des Nations-Unies à Genève. La mission de l'ONU pour la Libye l'annonce aujourd'hui sur son site: deux délégations de cinq officiers supérieurs du gouvernement de Fayez al-Sarraj à Tripoli et du général Khalifa Haftar, participent à ces discussions.

Cette rencontre a été initiée lors du Sommet de Berlin, dans le cadre du processus de paix engagé avec l'appui de la France, de l'Allemagne, du Royaume-uni, de la Russie, de la Turquie et des États-Unis. Ces discussions sont modérées par Ghassan Salamé, chef de mission de l'ONU pour la Libye. C'est la première fois que les deux camps acceptent de s'asseoir à la même table.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.