Plainte en Suisse contre le procureur du Bahreïn

Justice Quatre ONG réclament l'arrestation du Procureur général du Bahreïn, de passage en Suisse, pour actes de torture.

Le Procureur général du Bahreïn doit se rendre mercredi à une conférence de l’Association Internationale des Procureurs.

Le Procureur général du Bahreïn doit se rendre mercredi à une conférence de l’Association Internationale des Procureurs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec l’appui de quatre ONG, European Centre for Constitutional et Human Rights (ECCHR) basé à Berlin, REDRESS et le Bahraini Institute for Rights and Democracy (BIRD) basés à Londres, ainsi que TRIAL (Track Impunity Always) à Genève, Jaafar Al-Hasabi, citoyen britannique né au Bahreïn, a déposé une plainte pénale pour torture auprès des autorités de poursuite du canton de Berne. Cette procédure vise le Procureur général du Bahreïn, Ali Bin Fadhul Al-Buainain. Elle coïncide avec la visite en Suisse de ce dernier pour une conférence de l’Association Internationale des Procureurs, dont il convoite la vice-présidence. L’élection doit avoir lieu ce mercredi.

«Jaafar Al-Hasabi a été détenu et torturé en 2010 au Bahreïn. Malgré les inquiétudes exprimées par les Nations Unies sur sa détention au secret et les risques de tortures qu'il encourait, le bureau du procureur général du Bahreïn a prolongé à deux reprises la détention», dénoncent les ONG dans un communiqué. Elles demandent aux autorités suisses de ne pas se soustraire à leur responsabilité.

«C'est une occasion de prouver qu’elles prennent au sérieux la Convention des Nations Unies contre la torture et d'appliquer leur législation pénale en conséquent: l’arrestation du procureur général bahreïni, ainsi que l’ouverture d’une enquête sur cette affaire, constitueraient des messages clairs contre la torture et en faveur du principe de compétence universelle», a déclaré Wolfgang Kaleck, secrétaire général de l’European Centre for Constitutional et Human Rights (ECCHR). «La torture à laquelle a été soumis Al-Hasabi est effroyable. Quiconque en étant potentiellement responsable devrait être traduit en justice, où qu'il soit, et toute opportunité de poursuivre de telles personnes devrait être vigoureusement saisie», a rappelé la directrice de REDRESS, Carla Ferstman.

Créé: 15.09.2015, 12h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...