Passer au contenu principal

À Genève, quatre stagiaires de l'ONU sur cinq ne sont pas rémunérés

Un sondage met en évidence un traitement défaillant dans la gestion des jeunes diplômés. Retrouvez le classement des bons et des mauvais employeurs.

Le siège européen de l'ONU à Genève.
Le siège européen de l'ONU à Genève.
Keystone

Le combat des stagiaires non payés de l’ONU continue. Un système de notation dévoilé ce lundi à Genève établit pour la première fois un classement des bons et mauvais élèves au sein du système onusien. En 2015, 4000 stagiaires étaient recensés contre 142 en 1996.

Différentes données relatives au processus de candidature, à l'accueil et au stage mais aussi à l’égalité des chances ont été compilées lors d’un sondage réalisé cet été auprès de 700 personnes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.