Passer au contenu principal

La garde partagée est un idéal et aussi un casse-tête

Lorsqu’un couple se sépare, c’est la plupart du temps la mère qui obtient la garde exclusive. Mais les choses évoluent.

Herrmann

Vous pensiez peut-être que le mode de garde partagée des enfants après une séparation était le système le plus courant en Suisse. Mais ce n’est pas le cas, loin de là. En 2013, seuls 16% des parents séparés pratiquaient, à Genève, la garde «alternée» (au minimum 35% chez le second parent). La résidence alternée – avec une répartition du temps plus ou moins égalitaire – progresse toutefois doucement en Suisse. Mais cette évolution reste difficile à tracer, tant les statistiques à ce sujet sont rares. Si, en un clic, vous saurez tout sur le nombre de vaches dans le pays, dénicher une statistique officielle sur ce phénomène tient de la gageure.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.