Passer au contenu principal

La Ville de Genève part en guerre contre la future autoroute du Chablais

La Municipalité a mandaté le cabinet d'avocats de l'ancienne ministre française de l'Environnement Corinne Lepage pour défendre ses intérêts. Elle estime que le tronçon autoroutier menace le Léman Express.

Le dossier sera porté par le conseiller administratif Rémy Pagani (à gauche sur l'image).
Le dossier sera porté par le conseiller administratif Rémy Pagani (à gauche sur l'image).
Georges Cabrera

Le Conseil administratif de la Ville de Genève ne veut pas entendre parler du projet autoroutier qui doit relier la commune frontalière de Machilly à Thonon-Les-Bains en Haute-Savoie. L'Exécutif a décidé, a appris la «Tribune de Genève», de mandater le cabinet d'avocats Huglo-Lepage (dont l'un des membres fondateurs n'est autre que l'ancienne ministre française de l'Environnement Corinne Lepage) pour s'opposer à cette future liaison autoroutière.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.