Le téléphérique du Salève remis à neuf

france voisineTrois nouveaux exploitants ont repris la gestion de la remontée mécanique et dévoilent leurs idées.

David Aubonnet, de COMAG, Christophe Vacheron, de RATP, le directeur d'exploitation, Claude Séraphin, et Eric Forestier, des TPG (de g.à d.)

David Aubonnet, de COMAG, Christophe Vacheron, de RATP, le directeur d'exploitation, Claude Séraphin, et Eric Forestier, des TPG (de g.à d.) Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le téléphérique du Salève a changé de main. Depuis le 1er mai, la remontée mécanique est exploitée par une société composée de RATP Dev., de la branche française des Transports Publics Genevois (TPG) et de la COMAG, spécialisée dans les remontées mécaniques. Objectif du trio: en faire «le téléphérique du Grand Genève».

«Aujourd’hui, la clientèle vient majoritairement de France voisine, relève Christophe Vacheron, directeur de la Zone Suisse/Rhône-Alpes de RATP Dev. On aimerait attirer davantage les Genevois.»

Les TPG ont la mission d’inciter les résidents du canton à prendre la benne. D’ici l’été, un billet combiné transports publics + téléphérique sera proposé dans les agences TPG. Un système de navette évitera en outre aux paresseux les quelques minutes de marche qui séparent les terminus des lignes de bus 8, M et 5 (en provenance d’Annemasse) du départ de la remontée.

Les trois exploitants ne comptent pas s’arrêter là. Ils ont déjà prévu de s’attaquer, en 2014, à l’identité visuelle de la gare et des bennes. Les nouvelles cabines seront équipées de strapontins ainsi que de jeux de sons et de lumières. Une webcam sera également installée en haut du téléphérique pour renseigner les indécis sur les conditions météo.

Diverses activités devraient par ailleurs voir le jour l’année prochaine au sommet. Par exemple: des balades à dos d’âne, des nuits en bivouac ou des baptêmes de parapente.

(TDG)

Créé: 22.05.2013, 07h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...