Annemasse s'offre une piscine olympique. De quoi décharger les Vernets?

Grand GenèveChâteau Bleu sera inauguré ce printemps. Il proposera un bassin couvert de 50 mètres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une piscine olympique couverte verra bientôt le jour aux portes de Genève. Annemasse s’apprête à inaugurer son nouveau centre aquatique: Château Bleu. Le complexe abritera notamment un espace bien-être, une pataugeoire, un bassin ludique avec jets massants et une piscine de 50 mètres. Situé à moins de dix kilomètres des Vernets, le nouveau centre désengorgera-t-il le seul bassin olympique couvert du canton? En 2011, plus de 300 000 entrées ont été enregistrées aux Vernets. Soit une moyenne de 1000 par jour. Autorités municipales, entraîneurs de clubs et nageurs réguliers sont unanimes: la piscine est aujourd’hui saturée.

L’inauguration du centre annemassien apporte un peu d’espoir aux amateurs de longues distances. Il pourrait en effet soulager le bassin genevois en drainant une partie des utilisateurs. «Il incitera peut-être les frontaliers à aller nager en rentrant du travail plutôt qu’entre 12 h et 14 h», confie Jean Lagier, président de l’Association genevoise des entraîneurs.

Nouvelles perspectives

Selon une étude réalisée par la Ville de Genève entre juin et septembre 2013, 8 à 10% des utilisateurs des Vernets habitent en France. Combien d’entre eux viennent de Haute-Savoie? L’étude ne le dit pas. Au-delà des frontaliers, la piscine d’Annemasse pourrait séduire les nageurs de la Rive gauche genevoise. Sybille Bonvin, cheffe du Service des sports de la Ville, émet toutefois quelques doutes: «Beaucoup de gens viennent aux Vernets car ils travaillent dans le quartier. Je ne suis pas sûre que l’existence d’un bassin similaire à Annemasse changera leurs habitudes.» Quid des tarifs? Ils sont comparables voire légèrement plus élevés que ceux pratiqués à Genève.

Si la baisse de fréquentation des Vernets grâce à Château Bleu reste encore incertaine, Sybille Bonvin relève les nombreuses synergies qui pourront se mettre en place entre les deux centres aquatiques. «Le fait d’avoir un deuxième bassin couvert de 50 mètres à proximité ouvre plein de nouvelles possibilités qu’on écartait d’office jusqu’à maintenant en raison de la saturation de la piscine.» Par exemple? L’organisation d’un championnat européen de Water-polo ou d’un concours de natation synchronisée. La cheffe des sports relève néanmoins que le besoin de piscines couvertes reste «criant» sur le canton.

Projet carougeois

Plusieurs projets de piscines olympiques ont été évoqués ces dernières années. Peu ont cependant dépassé le stade de l’ébauche. Celui de Carouge est sans doute le plus avancé. Le Conseil municipal a voté, le mois dernier, l’ouverture d’un crédit pour réaliser une préétude sur l’agrandissement de la piscine de la Fontenette. Si la Commune est bien décidée à offrir un bassin olympique hivernal à ses habitants, elle hésite encore sur son emplacement au sein du centre. «Une des possibilités serait de le construire sur l’actuel terrain de football synthétique situé devant la piscine», précise Stéphanie Lammar, conseillère administrative en charge des Sports. La préétude déterminera l’option la plus adéquate compte tenu des besoins des habitants et de la configuration du complexe.

Conscientes du besoin en la matière, les communes genevoises réfléchissent également à un autre emplacement susceptible d’accueillir un grand bassin intérieur. Plusieurs magistrats pencheraient alors pour Blandonnet. Mais, là encore, la proposition reste une idée parmi d’autres.

Créé: 20.02.2014, 07h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Toujours pas de vert au Conseil fédéral
Plus...