Elections sénatoriales: une stabilité qui pourrait être bousculée

Haute-SavoieLes trois sénateurs de Haute-Savoie étaient tous de droite, mais ce dimanche, le changement de scrutin et le retrait de deux sortants pourrait modifier la donne.

Pierre Hérisson, l'un des deux sénateurs sortants.

Pierre Hérisson, l'un des deux sénateurs sortants. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Alors qu’à Paris on s’attend à un basculement à droite du Sénat, en Haute-Savoie, une candidate de gauche pourrait ravir un fauteuil. Sylvie Gillet de Thorey, vice-présidente du conseil régional, veut profiter d’une situation inédite. D’un coté, deux sénateurs sortants Pierre Hérisson et Jean Paul Amoudry ne se représentent pas, de l’autre, le scrutin proportionnel à un seul tour s’applique pour la première fois en Haute-Savoie. Ce mode de scrutin à eu pour effet le regroupement des candidats sur des listes comportant autant de noms que de sièges à pourvoir, plus deux, avec une alternance homme, femme. Les listes sont bloquées et les électeurs ne peuvent pas panacher. Les sièges seront répartis dimanche soir entre les listes suivant les règles de la plus forte moyenne. En théorie une liste pourrait ravir les trois sièges.

Quatre listes se présentent à droite, celle de Cyril Pellevat maire d’Arthaz, investit par l’UMP locale, celle de Jean Claude Carle sénateur sortant investit par l’UMP nationale, Loïc Hervé, maire de Marnaz UDI (centriste) et Jean-François Daviet, maire de la Balme de Sillingy, Ump aussi, mais sans investiture.

A gauche, le PS de Haute-Savoie a choisi Claire Donzelle, conseillère régionale, excluant Sylvie Gillet de Thorey qui siège pourtant elle aussi à Lyon avec le président Queyranne. Une exclusion qui finalement pourrait lui servir dans un département porté à droite. La gauche aussi se présente désunie, avec une candidat Parti Communiste Front de Gauche et un autre Europe Ecologie Les Verts. Au total les grands électeurs ont le choix entre dix listes. Mais les maires n’ont souvent vu que quatre candidats, Carle, Hervé, De Thorey et Pellevat, les seuls a avoir vraiment sillonné le territoire depuis des semaines à raison de six à sept communes par jour. (TDG)

Créé: 26.09.2014, 16h56

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'accord sur le Brexit divise le gouvernement britannique
Plus...