Le mauvais chômeur Robert est suisse et habite la France voisine

Grand GenèveL’un des trois films diffusés aux demandeurs d’emploi crée la polémique. Isabel Rochat s'explique.

Image: Guiraud (Archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Lui, c’est Robert. Il est divorcé et sans enfants. Il habite en France et est domicilié chez sa mère à Genève. C’est cette dernière adresse qu’il a communiquée aux autorités suisses.» Ainsi débute un film diffusé aux chômeurs par l’Office cantonal de l’emploi (OCE).

Fraudeur, fainéant et profiteur, Robert, le «mauvais chômeur», finit dans les plumes et le goudron pour avoir indûment perçu des allocations chômage à Genève alors qu’il réside en France. Ce personnage caricatural a son pendant féminin, Pauline, la «bonne chômeuse». Les deux vidéos ainsi qu’un film factuel ont été visionnés par un millier de personnes depuis le début de février. L’un des objectifs selon le directeur de l’OCE: «Prévenir les gens des sanctions encourues en cas de fraude.» Patrick Schmied indique que sur 120 investigations en 2012, la moitié faisait l’objet de fausses déclarations de domiciliation.

«Michel Charrat se trompe de cible»

Mais la députée socialiste Anne Emery-Torracinta ne l’entend pas de cette oreille. A ses yeux, ce film présente les chômeurs comme «des fraudeurs, des profiteurs et des fainéants en puissance». D’où sa question urgente vendredi au Grand Conseil demandant le retrait de cette vidéo. «Tout comme le ton antifrontalier employé, l’image des chômeurs véhiculés par ce film d’animation est choquante», insiste-t-elle. Elle n’est pas la seule à être outrée. Michel Charrat, président du Groupement transfrontalier européen (GTE), réagit avec véhémence. «C’est stigmatisant pour les frontaliers. Aucun assistant social ne peut admettre une telle vidéo», souligne-t-il, ayant lui même exercé ce métier à Genève.

Refusant d’en rester là, le président du GTE a dénoncé auprès de la délégation européenne à Berne ce qu’il considère comme un manquement aux accords bilatéraux. Il appelle les Suisses résidant en France, «frontaliers à part entière, particulièrement visés par cette vidéo, à se mobiliser pour les élections de cet automne afin de sanctionner des autorités qui communiquent ainsi».

La conseillère d’Etat Isabel Rochat estime, pour sa part, que «Michel Charrat se trompe de combat. C’est le fraudeur et non le frontalier qui est visé.» Elle insiste sur le fait que le film sur Robert est à replacer dans son contexte. «Il fait partie d’un triptyque, accompagné des explications d’un conseiller. Il s’agit d’un message de prévention et d’information.» Elle poursuit: «Il est de la responsabilité des autorités de rappeler les risques encourus en cas de fraude.» (TDG)

Créé: 26.02.2013, 08h40

Dossiers

La vidéo contestée

Articles en relation

2012: année noire pour le chômage en France voisine

Ain/Haute-Savoie Les derniers chiffres publiés par Pôle emploi pour le mois de décembre et l'ensemble de l'année écoulée traduisent une forte dégradation du marché du travail. Plus...

Genève n'est plus la lanterne rouge du chômage en Suisse

Emploi Le chômage augmente en décembre. L'écart entre les taux genevois et suisse continue de se réduire. Plus...

Sondage

Bons et mauvais chômeurs: la vidéo de l'Office de l'emploi vous choque-t-elle?






Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...