8 Mont-Blanc placée en redressement judiciaire

TélévisionCette solution radicale vise à sortir la chaîne de télé locale des chiffres rouges.

Google street view de la rédaction de la 8 Mont-Blanc

Google street view de la rédaction de la 8 Mont-Blanc

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est une situation contrastée que vit la 8 Mont-Blanc. La chaîne de télé des Pays de Savoie a été placée mardi en redressement judiciaire. La décision vient du PDG, Julien Cachat. «Cela ne signifie ni la faillite ni la fermeture», précise le quadragénaire entré en fonction le 24 avril. La place du village et le JT seront toujours diffusés.

Pourquoi une telle décision? «Depuis quelques années, l’entreprise vivait au-dessus de ses moyens et le déficit se creusait», explique le PDG. Pour redresser la barre, les actionnaires (privés à 80%) ont injecté 1,5 million dans le capital il y a quelques mois. Mais plutôt que de boucher les trous, le PDG veut pérenniser le modèle économique. D’où le placement en redressement judiciaire. «Si on ne faisait rien, on allait tout droit à la liquidation judiciaire», dit-il.

Première mesure d’économie: le retrait d’Astra. La 8 ne sera plus diffusée via CanalSat et TNT SAT. Mais reste disponible via les box et la TNT hertzienne. «On économise un tiers de nos droits de diffusion», précise Julien Cachat. La chaîne revoit ainsi son positionnement stratégique en termes de diffusion comme de contenu. «On se reconcentre sur notre territoire: Savoie, Haute-Savoie et Grand Genève.» Sur ce point, la chaîne savoyarde souhaiterait accentuer son partenariat avec Léman Bleu.

A la rédaction, six journalistes s’activent derrière leur écran. En tout, la 8 emploie 24 salariés. Malgré l’avenir incertain, ils affichent leur soutien au PDG. Ce dernier insiste: «Je ne procède pas à ce redressement judiciaire pour virer des gens mais pour pérenniser ce magnifique projet qu’est la 8.» Et le développer. L’application 8 Mont-Blanc a ainsi vu le jour vendredi.

Créé: 02.07.2014, 21h47

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.