La France avalise les trains suisses du Léman Express

TransportsL’ensemble du matériel roulant est désormais apte à sillonner le réseau transfrontalier, à deux mois de sa mise en service.

Une rame Flirt du Léman Express franchit le Rhône à la Jonction. La France lui ouvre désormais les bras.

Une rame Flirt du Léman Express franchit le Rhône à la Jonction. La France lui ouvre désormais les bras. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est à nouveau un soulagement, mais cela ne laisse guère le temps de souffler ou de fêter. À deux mois de la mise en service intégrale du réseau régional transfrontalier Léman Express, l’ensemble des trains, suisses ou français, est désormais bienvenu dans le pays voisin.

Les CFF nous l’ont annoncé mardi en primeur: l’autorité française compétente a accordé le précieux sésame au constructeur thurgovien Stadler de leurs rames de type Flirt. Une semaine plus tôt, c’est Berne qui avait autorisé l’exploitation en Suisse des automotrices Regiolis, bâties par le français Alstom et acquises par la Région Auvergne-Rhône-Alpes (AURA).

Des matériels distincts

Pour rappel, les deux pays ne sont pas tombés d’accord sur le choix d’un matériel commun. Les deux types de trains ne pourront notamment pas être couplés. En 2015, l’autorité régionale française avait opté pour 17 rames issues d’un fournisseur national, bien que celles-ci n’aient jamais roulé en Suisse où prévaut une électrification distincte de celles utilisées dans l’Hexagone. Lyon avait invoqué notamment les risques de change pour ne pas imiter les CFF, lesquels avaient au préalable choisi 23 automotrices Flirt. Connu en France puisqu’il roule déjà en Alsace, ce train devait à nouveau obtenir l’aval tricolore, s’agissant d’une nouvelle génération du modèle. Celle-ci est équipée, tout comme le Regiolis d’ailleurs, d’un système de sécurité fourni par Alstom et répondant aux toutes dernières normes européennes. En cela, le Léman Express fait œuvre de pionnier.

La date du 21 octobre (lundi prochain) avait été décrite comme l’ultime limite pour recevoir les homologations. Avant la date fatidique de la mise en service, le 15 décembre, quelque 270 mécaniciens des CFF et de la SNCF doivent être formés sur les deux types de trains (160 du côté suisse, 110 du côté français). Si ceux-ci rouleront dans les deux pays, il est prévu que les conducteurs se spécialisent dans leurs territoires d’attache, se passant les commandes en gare d’Annemasse.

Des délais très courts

«Nous étions impatients de pouvoir enfin former les mécaniciens français sur le Flirt, indique Alain Barbey, directeur de la région ouest des CFF. Et nous étions aussi préoccupés du fait qu’on pensait initialement recevoir cette homologation cet été. Moins on a de temps, plus cela complique la mise en service. Il nous reste beaucoup à faire. Idéalement, on aimerait bien avoir six mois pour tout régler. Mais des entreprises telles que les CFF et la SNCF se doivent de savoir maîtriser une telle situation.»

Sauf énorme surprise, plus rien ne saurait donc remettre en cause le lancement du réseau. Il n’en reste pas moins que le calendrier est très serré et que le temps pourrait manquer pour éliminer des maladies de jeunesse avant le jour J. Le comportement d’un train peut se voir modifié en changeant d’électrification. Des marches à blanc auront lieu sur le réseau transfrontalier en novembre.

Créé: 15.10.2019, 19h40

Articles en relation

Berne donne son feu vert aux trains français du Léman Express

Ferroviaire Les rames Alstom Regiolis ont reçu l'homologation pour entrer en service. Le même sésame est attendu ces prochains jours en France en faveur des véhicules suisses Stadler Flirt. Plus...

Comment les bus TPG vont s’ajuster au train

Transports publics Avec la mise en service du Léman Express et du tram d’Annemasse, certaines lignes de bus vont être redessinées. Synthèse d’une refonte majeure. Plus...

Le Léman Express s'explique au public

Mobilité Le réseau transfrontalier entame ce jeudi un marathon de séances à travers le canton et la France voisine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Elections: le PLR impute sa défaite à Maudet
Plus...