Des feux dissuasifs endigueront le transit aux petites douanes

Sud du cantonLes mesures incitatives n'ayant pas suffi pour réduire le trafic pendulaire dont souffrent les villages, place à la dissuasion et à la coercition.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Puisque les pendulaires dédaignent la carotte, voyons s’ils aiment le bâton. Ainsi peut-on illustrer ce qui pointe à l’horizon des petites douanes du sud canton et des villages qui se plaignent d’un trafic infernal. Des restrictions nouvelles ont été décidées lors d’une réunion franco-suisse ayant eu lieu ce vendredi.

Elles s’inscrivent dans une longue saga. En 2016, l’ancien conseiller d’État Luc Barthassat avait menacé de garder fermées le matin les douanes donnant accès à Certoux, Soral, Sézegnin et Chancy. Tollé! Quelques pourparlers plus tard, un accord était signé en janvier 2018. Grâce à une promotion du covoiturage, un P+R et un nouveau bus transfrontalier, les axes concernés devaient notamment voir le trafic matinal baisser de 20% à la fin de 2019. En cas d’échec cuisant, on monterait en puissance.

Or, en lieu et place d’une baisse de 20% depuis fin 2017, c’est une hausse de 20% du trafic qui a eu lieu, bien qu’une stabilisation soit perceptible depuis le printemps, preuve que les efforts n’ont pas été vains. «Le résultat n’est pas satisfaisant et il faut passer à des mesures dissuasives, voire coercitives, tranche Serge Dal Busco, ministre genevois des Infrastructures. Comme tous les acteurs, français et suisses, je suis déterminé à atteindre les objectifs.»

Des feux dissuasifs sur les axes transfrontaliers

Le durcissement initialement envisagé était de réserver le passage des frontières aux seuls covoitureurs, bus et deux-roues. Solution impliquant des refoulements de véhicules et un gros potentiel de gabegie. Il a donc été décidé de se replier sur des feux, de part et d’autre des douanes concernées, chargés de rendre les itinéraires moins attractifs. Un dispositif spécial est prévu près de Soral afin de ne pas gêner la ligne de covoiturage et le bus transfrontalier qui desservent le P+R de Viry. Pour que ces dessertes ne subissent pas le feu dissuasif, une bretelle sera bâtie, un investissement de 600’000 euros pour les Français. Les deux parties fourniront des forces pour contrôler le dispositif. Tout devrait être prêt pour le début de l’été.

«Nous comptons réduire le trafic de 20% d’ici fin octobre et si cela ne suffit pas, on rallongera l’attente aux feux, explique Serge Dal Busco. Et s’il le faut, on modifiera les horaires d’ouverture des douanes.» Les feux ne risquent-ils pas de compliquer l’accès aux villages mêmes qui souffrent du trafic? «On ne peut pas avoir tout et son contraire, réplique le conseiller d’État. Le but est de rendre l’itinéraire moins attractif.»

Route d'évitement incontournable?

«Les Soraliens continuent de souffrir d’un trafic de 10'000 à 12'000 véhicules par jour, témoigne Raoul Florez, maire. Il vaut la peine de passer par ces phases qui ont le mérite d’ouvrir le débat. Reste que je suis sûr que la nécessité de bâtir une route d’évitement s’imposera, faute de quoi Soral restera un village sacrifié au trafic frontalier. » La crainte de l’édile est renforcée par le projet de construction d’une nouvelle jonction autoroutière dans le voisinage français de la commune.

«Un contournement est à l’étude, mais une éventuelle réalisation se ferait attendre plusieurs années, commente Serge Dal Busco. Pour ma part, je me soucie de la situation actuelle et de son amélioration.»

Créé: 24.01.2020, 19h08

Articles en relation

Un accord pour réduire le trafic aux petites douanes

Mobilité Renonçant à maintenir les passages fermés le matin, Genève mise sur la coopération avec la France. Plus...

Vers un trafic réduit dans les petites douanes

Pendulaires Menacés de fermeture matinale, quatre passages frontaliers devraient voir leur circulation baisser, selon un accord à confirmer. Plus...

Une pétition combat le projet de fermeture de petites douanes

Grand Genève Le Groupement transfrontalier européen dépose 7729 signatures auprès du Grand Conseil. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...