Passer au contenu principal

«Il faut rétablir la vérité sur les squats»

Marylou, ancienne squatteuse, raconte lors de parcours commentés, l’histoire d’un mouvement né en 1971 aux Pâquis.

Marylou pose devant la villa Freudler, passage Saint-François, à Plainpalais. Avant d’être magnifiquement rénovée, cette maison fut un haut lieu des squats genevois.
Marylou pose devant la villa Freudler, passage Saint-François, à Plainpalais. Avant d’être magnifiquement rénovée, cette maison fut un haut lieu des squats genevois.
LUCIEN FORTUNATI

Les squats, Marie-Hélène Grinevald les a connus de l’intérieur. «C’était de 1981 à décembre 1984, se remémore-t-elle. D’abord aux Grottes, puis à l’avenue du Mail et enfin à la rue du Conseil-Général.» Aujourd’hui, ce mouvement s’est quasi éteint. Mais pour ne pas perdre ce pan de mémoire collective, «Marylou» (elle préfère) a créé des balades guidées sur les traces des protestataires.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.