Passer au contenu principal

Drame à Meyrin: un jeune automobiliste est prévenu d’assassinat

Un conducteur a foncé avec sa voiture sur un homme, jeudi vers minuit. Ce dernier est décédé ce vendredi aux Urgences.

Le drame s'est déroulé sur le parking du centre sportif de Bois Carré à Meyrin.
Le drame s'est déroulé sur le parking du centre sportif de Bois Carré à Meyrin.
Laurent Guiraud.
Le drame s'est déroulé sur le parking du centre sportif de Bois Carré à Meyrin.
Le drame s'est déroulé sur le parking du centre sportif de Bois Carré à Meyrin.
Laurent Guiraud.
Sur le bitume du parking du centre sportif, on aperçoit des traces du drame.
Sur le bitume du parking du centre sportif, on aperçoit des traces du drame.
Laurent Guiraud.
1 / 4

Vendredi matin sur le parking du Centre sportif de Bois-Carré, à Meyrin, quelques automobilistes se garent avant de pénétrer dans l’enceinte de la piscine. D’autres arrivent à pied, linge sous le bras. L’endroit est calme, presque désert. Il ne subsiste aucune trace du terrible drame qui s’est noué quelques heures plus tôt. Ecrasé par une voiture et grièvement blessé, un homme né en 1992 a été transporté aux Urgences de l’Hôpital dans un état critique. Il est décédé vendredi dans l’après-midi des suites de ses blessures.

L’automobiliste, lui, est un jeune homme d’une vingtaine d’années, né en 1996. Auteur présumé des faits, il a été auditionné par les inspecteurs de la Brigade criminelle et était encore entendu hier, en fin d’après-midi, par la procureure chargée de la procédure. «Il est prévenu d’assassinat», indique le Ministère public dans un communiqué.

Selon de rares témoignages recueillis vendredi matin dans la cité satellite, les jeunes aiment se réunir le soir aux abords de ce parking tranquille, loin des immeubles, avec les seuls champs en toile de fond. Celui-ci est devenu, dans la nuit de jeudi à vendredi, le théâtre d’un impressionnant ballet de véhicules d’urgence, après que la centrale d’alarme de la police a été alertée par plusieurs personnes, sans doute des témoins de la scène. L’ampleur du dispositif ne laissait que peu doute sur la gravité des événements.

Dans son communiqué, le Ministère public précise que «la victime a été volontairement percutée par l’automobiliste, lequel l’a encore écrasée alors qu’elle était à terre» avant de prendre la fuite à bord de son véhicule, acquis récemment. Il a été interpellé plus tard à son domicile.

Est-ce un drame de la jalousie? Impossible de l’affirmer pour l’heure. L’enquête ne fait que commencer. Des éléments publiés le 11 juin par Le Matin Dimanche affirment que tel serait bien le cas. D'après cette publication dominicale, c’est une rivalité amoureuse qui aurait poussé ce Suisse de 21 ans à écraser volontairement avec sa voiture un Portugais de 25 ans. Entre autres témoins, la femme que tous deux désiraient était présente lors du drame, relate encore ce journal.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.