Les «vandales» du parc Baud-Bovy dénoncés par Maudet sont... les pompiers de la Ville

Arbres abattus à GenèveCinq charmes ont été sciés dans le parc situé à proximité d’Uni Mail. Le maire de Genève voulait déposer une plainte pénale...

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Qui a abattu cinq arbres dans le parc Baud-Bovy ? Des personnes malintentionnées, comme le pensait Pierre Maudet ? Non ! Ils ont été abattus par les pompiers, dont le maire de Genève est le magistrat de tutelle.

Le mystère des cinq arbres abattus ces derniers jours dans le parc Baud-Bovy est élucidé. Ce mardi matin, Pierre Maudet, patron du Service des espaces verts de la Ville de Genève, dénonçait choqué «un acte de vandalisme pur et dur, bête et méchant». Le maire de Genève nous a alors annoncé que la Ville déposerait une plainte pénale.

Notre propre enquête nous a conduit aux vrais «coupables». Le concierge des immeubles entourant le parc nous apprend dans l'après-midi que les arbres en question ont été sciés par les pompiers. Le SIS a procédé à cette action pour des raisons de sécurité, les arbres ayant souffert du violent coup de vent de samedi.

Pour mémoire, Pierre Maudet est le magistrat de tutelle des pompiers. Ce sont donc ses propres hommes qui ont coupé cinq arbres dans le parc Baud-Bovy. On imagine que le maire de Genève ne déposera pas une plainte comme annoncé ce matin. Il tentera plutôt d’y voir plus clair sur ce couac de communication au sein de son département. (TDG)

Créé: 08.05.2012, 12h36

Le parc Baud--Bovy et Uni-Mail au bord de l'Arve

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le PLR repousse son vote sur la démission de Maudet
Plus...