À Vernier, une Coop victime d'un braquage matinal

Fait diversDes braqueurs ont menacé deux employés avant de s'enfuir avec un butin. Ils sont recherchés par la police.

La Coop de la rue du Village à Vernier a été attaquée ce matin  peu après 6h.

La Coop de la rue du Village à Vernier a été attaquée ce matin peu après 6h. Image: Google Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quatre individus encagoulés ont réussi à s’introduire, peu après 6h jeudi, dans un supermarché Coop situé rue du Village à Vernier. Munis de bombes lacrymogènes et d'au moins une arme à feu, ils ont menacé un livreur et une employée et se sont fait guider jusqu'au coffre. «Ils ont pris un butin dont le montant reste indéterminé», confirme Chloé Dethurens, porte-parole de la police.

Les malfrats ont débarqué alors que le livreur venait apporter sa marchandise sur le quai qui se trouve à côté du parking derrière le supermarché. Ils ont forcé l'employée, qui avait la clé du coffre, à les conduire à l'intérieur du magasin. «Très choqués», l'employée et le livreur ont été «légèrement blessés» dans l'agression.

En fuite

«Je n'ai rien vu», raconte Ana, la serveuse du Barana Expresso bar, attenant au supermarché. La police était encore là quand elle a commencé son service, à 6h30, mais les quatre braqueurs avaient eux déjà pris la fuite. Ils sont recherchés par la Brigade de répression du banditisme.

En fin de matinée, peu de clients semblaient au courant du braquage. «Un braquage? Ah oui? Je ne savais pas, je dormais», glisse une habituée. «On peut quand même aller à l'intérieur?» se demande une autre cliente. Sitôt la nouvelle connue, le braquage a néanmoins alimenté les discussions dans le bar.

(TDG)

Créé: 08.11.2018, 10h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La révolte des gilets jaunes
Plus...