Elle attrape un cygne pour l’écarter du pont du Mont-Blanc

InsoliteLundi matin, une dame n’a pas hésité à capturer l'oiseau pour le mettre à l’eau. Si le geste est louable, il est toutefois préférable d'en appeler aux pompiers.

Une dame n’a pas hésité à maîtriser l’oiseau et le maintenir dans ses bras, en attrapant son bec pour prévenir les coups.
Vidéo: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une dame n’a pas hésité à attraper un cygne dans ses bras pour l’éloigner de la circulation, ce lundi matin vers 9 h 30, selon un piéton qui a filmé la scène. L’animal se baladait sur le pont du Mont-Blanc. Elle l’a guidé jusqu’à la route descendant au parking du Mont-Blanc, mais au moment de traverser des buissons pour rejoindre le lac, le cygne ne voulait plus quitter la route. La passante n’a pas hésité à capturer l’oiseau et le maintenir dans ses bras, en attrapant son bec pour prévenir les coups de cet animal réputé agressif. «C’est lourd», s’est-elle exclamée après l’avoir remis à l’eau sous les acclamations des badauds.

«Le comportement de cette dame est des plus louables, reconnaît Patrick Jacot, président-fondateur du Centre ornithologique de réadaptation (COR), à Genthod. La manipulation de l’oiseau a été bien effectuée, en tenant fermement les ailes et le cou pour éviter les coups. Néanmoins, tempère le spécialiste, il est préférable, dans de telles situations, d’alerter le Service d’incendie et de secours (SIS), au 118. Le personnel du SIS est en effet formé pour capturer l’oiseau sans danger et estimer son état de santé, car si ce dernier est arrivé sur le pont du Mont-Blanc, c’est qu’il avait peut-être un problème suite à un choc contre une des lignes TPG, comme c’est souvent le cas», précise-t-il.

Pour le président-fondateur du COR, le rabattage de l’oiseau, comme le montrent les images de la vidéo, s’avère également problématique car «celui-ci, effrayé, aurait pu tenter de s’envoler et heurter un véhicule venant en sens inverse». Patrick Jacot estime enfin qu’il aurait été plus prudent de faire vérifier son état de santé par des professionnels du centre avant de le relâcher.

(TDG)

Créé: 08.01.2018, 13h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Maldive, nouveau refuge de DAECH
Plus...