Eric Stauffer fait l’objet de onze procédures pénales, civiles ou administratives

Conseil d'EtatLe candidat du MCG à l’élection du Conseil d’Etat n’a pas dit la vérité dans son dossier de candidature. La Chancellerie a procédé à des corrections. Pour elle, Eric Stauffer fait l’objet de poursuites pénales et a plus de 50 000 francs de dettes.

Image: Steve Iuncker-Gomez/Tribune de Genève

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Eric Stauffer fait l’objet de onze procédures pénales, civiles ou administratives alors qu’il a toujours affirmé qu’il ne faisait l’objet d’aucune procédure. Qui l’affirme? La Chancellerie d’Etat qui a corrigé le dossier de candidature rempli par le candidat du MCG à l’élection partielle du Conseil d’Etat du 17 juin.

Comme l’ensemble des candidats à la succession de Mark Muller, l’ancien président du MCG a dû remplir un formulaire, composé de cinq questions. Un formulaire remis à la Chancellerie qui a procédé aux vérifications d’usage.

Or, comme l’a appris ce mercredi la Tribune de Genève, la Chancellerie a apporté des corrections au dossier d’Eric Stauffer sur deux points essentiels.

Premier point: en remplissant son dossier de candidature, Eric Stauffer a affirmé qu’il ne faisait l’objet d’aucune procédure pénale, civile ou administrative. La Chancellerie a vérifié cette information et constaté que les déclarations du candidat étaient erronées. Dans le détail, Eric Stauffer a six procédures pénales pendantes devant le Ministère public, dont deux en qualité de prévenu, quatre procédures civiles pendantes devant le Tribunal civil, une procédure administrative pendante devant la Cour de droit public. Comme écrit sur le dossier de candidature d’Eric Stauffer, «le candidat a accepté la rectification proposée» par la Chancellerie.

Deuxième point: dans son dossier de candidature, Eric Stauffer a déclaré qu’il avait moins de 50 000 francs de dettes. La Chancellerie, qui a procédé aux vérifications d’usage, a corrigé cette information. Pour elle, Eric Stauffer a 43 actes de défaut de biens, représentant 21 créanciers, délivrés entre 1990 et 2008, pour un montant de plus de 140 000 francs. La Chancellerie précise que le candidat conteste l’existence de dettes supérieures à 50 000 francs. Elle a tout de même opéré la correction dans son dossier de candidature, précisant que «la rectification opérée par la Chancellerie se fonde sur les pièces fournies par l’Office des poursuites». (TDG)

Créé: 30.05.2012, 16h45

Articles en relation

Eric Stauffer: «Je gagne 300'000 francs et paie 80'000 francs d'impôt par an»

Election partielle du 17 juin Le candidat au Conseil d'Etat aurait caché des actes de défaut de biens. L'hebdomadaire L’Illustré revient à la charge. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...