Les élèves victimes seront mieux entourés

GenèveLe Grand Conseil genevois a décidé jeudi que les élèves abusés seront mieux protégés, notamment par la présence d'un avocat à leurs côtés.

L'auteur présumé pouvait jusqu'à présent se présenter avec son avocat, alors que la victime devait venir seule.

L'auteur présumé pouvait jusqu'à présent se présenter avec son avocat, alors que la victime devait venir seule. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Genève, les élèves victimes d'un enseignant présumé abuseur ne seront plus seules pour affronter les auditions lors d'une procédure administrative. Le Grand Conseil a accepté jeudi soir une modification de loi qui renforce les droits procéduraux des victimes.

L'auteur présumé pouvait jusqu'à présent se présenter avec son avocat alors que la victime devait venir seule. «Cette situation est inacceptable», a souligné la députée Verte Marjorie de Chastonay. «Il faut corriger cette anomalie qui porte préjudice aux victimes», a ajouté l'élue d'Ensemble à Gauche Jocelyne Haller.

Personne de confiance

Accepté par 82 voix et 12 abstentions, ce projet de loi prévoit que la potentielle victime puisse venir accompagnée d'une personne de confiance et être assistée d'un avocat. Ce texte a été élaboré dans la foulée des affaires d'abus qui ont secoué le Département de l'instruction publique (DIP) en 2017-2018.

La majorité a en revanche refusé un projet de loi des Verts qui allait plus loin que celui du Conseil d'Etat. Les écologistes auraient voulu accorder la qualité de partie à la personne entendue lors d'une enquête administrative. Mais la majorité a estimé que cette proposition «trop complexe» ouvrait une incertitude juridique. (ats/nxp)

Créé: 06.06.2019, 22h40

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.