L e Prix Jean Dumur va à une journaliste de la RTS

SuisseAnne-Frédérique Widmann est récompensée pour l'ensemble de sa carrière, notamment pour ses enquêtes et grands reportages diffusés dans «Temps Présent».

Le reportage «Migrants sur la route de l'enfer» d'Anne-Frédérique Widmann diffusé par Temps présent est notamment salué.

Le reportage «Migrants sur la route de l'enfer» d'Anne-Frédérique Widmann diffusé par Temps présent est notamment salué. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le jury du Prix des Amis de Jean Dumur a expliqué jeudi vouloir primer «une grande professionnelle qui cumule des qualités rarement réunies dans un même journaliste: celles du grand reporter de terrain et celles du journaliste d'investigation.» Le prix, le plus prestigieux du journalisme en Suisse romande, sera remis le 13 novembre à Lausanne au Centre de formation au journalisme et aux médias (CFJM).

Née en 1965, Anne-Frédérique Widmann a démarré sa carrière dans la presse écrite, d'abord à La Suisse en 1989, puis à L'Hebdo, au Nouveau Quotidien et au Temps. Elle a ensuite rejoint en 2003 la RTS, où elle est également productrice et réalisatrice.

Au cours son parcours professionnel, elle a signé «maintes enquêtes mémorables», relève le jury du prix, citant notamment son travail sur les fonds juifs en déshérence ou sur les otages suisses de Kadhafi. Parmi ses derniers reportages en date diffusés dans Temps Présent, «Migrants sur la route de l'enfer» et «Sur la piste des damnés de Daech» ont marqué les esprits.

Dans son communiqué, le jury loue «un courage hors normes pour s'aventurer sur les terrains les plus périlleux, comme la Libye. Mais aussi une ténacité dans la quête de la vérité, une intelligence humaine, une droiture et un talent qui lui permettent d'en ramener des reportages à la fois inédits, marquants et éthiquement irréprochables.»

Journalisme libre

Anne-Frédérique Widmann a travaillé et séjourné à plusieurs reprises aux Etats-Unis avec ses enfants et son mari, le dessinateur Patrick Chappatte. C'est là qu'elle a réalisé, en indépendante, le film «Free Men» consacré à Kenneth Reams, un Noir américain injustement condamné à mort.

«Je suis très heureuse et honorée de recevoir ce prix magnifique», a réagi Anne-Frédérique Widmann, citée dans le communiqué. «Alors que les médias sont décriés et décrédibilisés par ceux qui veulent les faire taire et sont soumis à des pressions économiques et politiques toujours plus fortes, il est essentiel de soutenir un journalisme libre, indépendant et sans concession dans la quête de la vérité.» (ats/nxp)

Créé: 08.11.2019, 11h30

Articles en relation

Journaliste hors pair, Sophie Roselli a reçu le Prix Jean-Dumur

Médias La récompense distingue «le courage, le talent et l’éthique» de l’enquêtrice de la «Tribune de Genève». Plus...

Pierre Ruetschi: Éloge de Sophie Roselli, lauréate du Prix Dumur 2018

La revue des blogs Pascal Holenweg: "Tous pourris (sauf moi)" ? Rémi Mogenet: Réformes de l'éducation et collectivisation. Xavier Comtesse: Apple Watch plus vendeur que toute l'horlogerie suisse ! Anne Cendre: Aarau surréaliste. Joseph Daher: Pittsburgh: la responsabilité de Trump Plus...

Sonia Zoran lauréate du Prix Jean Dumur 2015

Journalisme Le jury du prestigieux Prix Jean Dumur a distingué la journaliste notamment pour sa série de reportages radio «Eclats de Méditerranée» consacrés aux flux migratoires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Hong Kong: un pays, deux systèmes
Plus...