Passer au contenu principal

Les défenseurs de l’impôt sur les chiens donnent de la voix

Un comité défend une taxe jugée normale pour compenser les coûts retombant sur les Communes.

Si les propriétaires de chiens sont taxés, c'est parce que ces derniers posent aux pouvoirs publics des problèmes plus importants que d'autres animaux (chats, rongeurs, ...).
Si les propriétaires de chiens sont taxés, c'est parce que ces derniers posent aux pouvoirs publics des problèmes plus importants que d'autres animaux (chats, rongeurs, ...).
FRAUTSCHI PASCAL/ EDIPRESSE

À quelques semaines de la votation sur l’abolition de la taxation sur les chiens, les partisans de son maintien ont deux messages: le premier, c’est qu’ils n’ont rien contre les quelque 29 000 chiens du canton, mais alors rien du tout, ni d’ailleurs contre leurs maîtres; le second, c’est que les prestations publiques les concernant: caninettes, nettoyage des déjections, parcs à chiens, qui sont largement assumées par les Communes, ont un coût que les propriétaires doivent assumer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.