Les décibels du Léman Express agacent

TransportsLancy se plaint du bruit, alors que Chêne et Pinchat espèrent des solutions. Lassés par les retards et annulations, des usagers réclament des compensations financières, mais peu d'espoir leur est donné.

Un train du Léman Express arivant en gare de Lancy-Bachet.

Un train du Léman Express arivant en gare de Lancy-Bachet. Image: LAURENT GUIRAUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ils vivent depuis longtemps au-dessus d’une gare, ils ont subi un gros chantier et pourtant la mise en service du Léman Express les fait craquer. À Lancy, entre les gares de Pont-Rouge et du Bachet, où le Léman Express circule à l’air libre au pied d’un coteau densément bâti, une pétition a recueilli quelque 550 signatures pour demander notamment une expertise indépendante des nuisances sonores du nouveau réseau et des solutions.

Le passage d’un train toutes les cinq minutes excède les signataires. «C’est cette fréquence qui change par rapport au passé, analyse Mario Fossati, leur porte-parole. Les trains-cargos peuvent être stridents, mais c’est un bruit ponctuel et ça s’arrête le week-end, contrairement au Léman Express. Les nuisances peuvent être très variables selon la situation du logement. Les gens, qui ont supporté le chantier, ont cru les CFF, qui promettaient des trains modernes et silencieux. Aujourd’hui, ils se sentent floués.»

Des tests à Lancy

Magistrat lancéen chargé de la Mobilité, Damien Bonfanti prend fait et cause pour ses communiers: «La Commune les soutiendra, affirme l’élu Vert. On parle d’un tronçon à l’air libre qui est aussi celui où le moins de mesures ont été prises pour atténuer les nuisances.»

Regrettant ces dernières, les CFF demandent un peu de patience. «En ce qui concerne le bruit dans ce périmètre, il était prévu dès avant la mise en service du Léman Express que des mesures de bruit soient effectuées», indique Jean-Philippe Schmidt, porte-parole. La Confédération doit encore valider la méthodologie de ces tests qui seront pratiqués d’ici à avril, poursuit le communicant, afin de «déterminer si les normes en matière de bruit sont respectées et, dans le cas contraire, à indiquer l’origine du problème, ce qui pourrait nous donner des pistes pour réduire les nuisances sonores». Les riverains seront tenus informés.

Rails fraisés sous Pinchat

Non loin de là, les abords du tunnel de Pinchat ont été le dernier terrain de bataille au sujet des mesures de protection acoustique, un litige qui a failli retarder la mise en service. Qu’en est-il? «Le trafic ferroviaire affecte gravement mon sommeil», témoigne une correspondante résidant à l’aplomb du tunnel, à la route de Drize.

L’un de ses voisins, qui en 2018 a été l’un des deux derniers opposants dans le dossier des protections sonores, fait état de nuisances importantes qui ont motivé la formation d’un collectif d’une cinquantaine d’habitants déterminés à se défendre: «On a subi ce qu’on redoutait», affirme-t-il. Mais la situation vient d’évoluer, pour le mieux. «Depuis mercredi, je n’entends plus les trains et les CFF m’informent qu’ils ont fraisé les rails durant la nuit précédente, indique-t-il. Je vais sonder mes voisins pour avoir leur avis.»

Sur la rive gauche de la Drize, les résidents, qui avaient beaucoup souffert lors du chantier, semblent apaisés. «On a subi l’enfer avec les travaux mais, à ma connaissance, personne n’entend passer les trains, c’est le calme plat», témoigne Fabio Heer, président de l’association des intérêts de La Chapelle.

Un pont couvert à Chêne?

À Chêne, le pont ferroviaire sur la Seymaz, ouvert, avait dès les essais suscité les plaintes d’un dense voisinage. Plaintes justifiées selon l’État, qui parle d’un cas particulier et se dit prêt à agir, privilégiant une couverture totale du pont, comme l’a indiqué jeudi «Le Courrier».

«Nous avons été surpris du choix fait à l’époque de conserver cette petite partie en découvert, pour des raisons de paysage semble-t-il», témoigne Roland Godel, au nom du Département des infrastructures. Reste à régler le financement, entre Berne et Genève.

Créé: 20.02.2020, 18h00

«Remboursez!» réclament des usagers

L’irrégularité des trains du Léman Express échauffe encore les esprits sur la rive droite du lac. Après le récent lancement d’une pétition à Versoix (lire notre édition du 24 janvier), des compensations financières sont exigées. Les Verts versoisiens demandent que «tous les détenteurs d’abonnements annuels Unireso» des communes allant de Pregny-Chambésy à Coppet «puissent obtenir automatiquement la prolongation de leur abonnement d’un mois, reconductible, tant que des trains seront supprimés ou retardés chaque jour de plus de dix minutes». Un accès à la première classe est aussi demandé quand les convois sont raccourcis et bondés. La demande est adressée au conseiller d’État Serge Dal Busco. La pétition a réuni 1700 signatures.

Sans se prononcer sur la requête, le Département des infrastructures appelle au calme, en l’attente d’une «stabilisation du réseau», laquelle «prendra sans doute encore quelques semaines». «Entre la semaine dernière et la précédente, le nombre de trains supprimés a diminué de 24%, ce qui est considérable, salue Roland Godel, porte-parole. La ponctualité est aussi en amélioration.»

«À ce stade, aucune indemnisation n’est envisagée», indique de son côté Lémanis, la filiale des CFF et de la SNCF qui exploite le réseau. Responsable de la communauté tarifaire régionale, Rémy Burri est sur la même longueur d’onde: «On avisera si on est sollicité officiellement, mais le tarif Unireso ne prévoit pas de compensation en pareil cas.»

Articles en relation

Le Léman Express entre en convalescence

Mobilité Les exploitants restent insatisfaits mais notent des améliorations. Plus...

Les ratés du Léman Express exaspèrent aussi les cheminots

Mobilité À bout, des employés des CFF et de la SNCF prônent une scission temporaire du réseau à Annemasse. Avec pour conséquence: devoir changer de train. Plus...

Comment le Léman Express va bouleverser le prix des logements

Exclusif Quels loyers et prix de vente le long du plus grand réseau ferroviaire transfrontalier d’Europe? Quelles évolutions possibles du marché? L’analyse d’une spécialiste. Plus...

Macron est prié de moderniser aussi la ligne 2 du Léman Express

Transports Alors que des fonds sont promis à la vallée de l’Arve, des investissements sont revendiqués en faveur d’Annecy. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...