Passer au contenu principal

Congé parental: Où sont les pères?

La Suisse devrait bientôt avoir son congé paternité et certains se mettent à rêver d’une «rallonge» à répartir entre les parents comme il en existe dans de nombreux pays. Une bien belle idée, en théorie…

En Suède, pays souvent cité en exemple, la part du congé parental transférable librement d'un parent à l'autre (soit 300 jours sur 480) est prise par seulement 28% des hommes.
En Suède, pays souvent cité en exemple, la part du congé parental transférable librement d'un parent à l'autre (soit 300 jours sur 480) est prise par seulement 28% des hommes.
Getty

Le Parlement vient de voter en faveur d’un congé paternité de dix jours. «Enfin!» serait-on tenté de dire, même si un comité a d’ores et déjà annoncé le lancement d’un référendum contre ce compromis jugé trop coûteux et menaçant pour l’économie. Un écueil pourtant surmonté depuis longtemps par d’autres pays, puisque nous sommes clairement à la traîne, en Europe, avec un seul jour offert au père après la naissance d’un enfant. Mais les mentalités changent. Un sondage mené cet été montre que 85% des Suisses sont acquis à l’idée d’un congé paternité. Alors, certains se prennent à rêver d’un congé parental, sorte de rallonge à répartir entre les deux nouveaux parents, en plus des congés maternité et paternité.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.