Passer au contenu principal

D’ici trois ans, les bus TOSA rouleront sur la ligne 23

Le système recharge aux arrêts, testé depuis un an entre l’aéroport et Palexpo, a fait ses preuves. Les autorités pensent plus loin.

Les batteries électriques des bus TOSA, situées sur le toit du véhicule, sont rechargées pendant quinze secondes à certains arrêts.
Les batteries électriques des bus TOSA, situées sur le toit du véhicule, sont rechargées pendant quinze secondes à certains arrêts.
Pierre Albouy

Genève croit en son bus du futur: le TOSA. Après une période test d’un an entre l’aéroport et Palexpo, la technologie dite du «biberonnage», qui consiste à recharger les batteries électriques situées sur le toit du véhicule pendant 15 secondes à certains arrêts, a fait ses preuves. A terme, le Canton espère remplacer sa flotte de véhicules diesel, bruyants et polluants, par des TOSA.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.