Cinq communes de la Champagne lancent un référendum cantonal

Zone agricoleElles s’opposent à la création d’une zone industrielle au milieu de terres agricoles.

Selon les référendaires, le déclassement voté par le Grand Conseil le 2 novembre aurait pour unique but de pérenniser «l’implantation illégale de la Sablière du Cannelet».

Selon les référendaires, le déclassement voté par le Grand Conseil le 2 novembre aurait pour unique but de pérenniser «l’implantation illégale de la Sablière du Cannelet». Image: Pierre Abensur / Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les communes d’Avusy, Chancy, Soral, Cartigny et Laconnex, ainsi que Pro Natura, AgriGenève et l'association intercommunale du Grain de Sable de la Champagne ont décidé d’unir leurs forces afin de combattre le déclassement en zone industrielle de terrains agricoles situés sur le territoire de la commune d’Avusy.

Selon les référendaires, ce déclassement, voté par le Grand Conseil le 2 novembre, correspond à un mitage de la campagne non conforme à la loi sur l’aménagement du territoire.

Ils déplorent que ce changement d’affectation ait pour unique but de pérenniser «l’implantation illégale de la Sablière du Cannelet SA (spécialisée dans le recyclage de déchets de chantier) qui exerce depuis plus de vingt ans une activité industrielle en zone agricole». Enfin, ils craignent que cela ne crée un précédent dont d’autres entreprises pourraient se prévaloir à l’avenir.

Le délai de dépôt des signatures est fixé au 19 décembre, mais le maire d’Avusy, René Jemmely, a d’ores et déjà annoncé que si le référendum n’aboutissait pas, il ferait recours au Tribunal fédéral. (TDG)

Créé: 06.12.2018, 12h19

Articles en relation

Cinq communes contre la sablière du Cannelet

Aménagement Avusy a reçu le soutien de Cartigny, Chancy, Laconnex et Soral pour lutter contre le déclassement de terrains agricoles Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...