Passer au contenu principal

Changer de train à Annemasse? «Le message serait dramatique!»

Pionnière de la promotion du CEVA, l'association Alprail conjure les responsables du réseau d'en maintenir la continuité, malgré les difficultés actuelles.

«On a compté jusqu'à plus de 200 voyages supprimés par semaine.»
«On a compté jusqu'à plus de 200 voyages supprimés par semaine.»
DR

«On ne peut pas revenir en arrière!» Le président de l'association Alprail, Patrice Plojoux, ne veut pas entendre parler de transbordements à Annemasse pour alléger, même temporairement, les difficultés rencontrées dans le lancement du Léman Express. L'organisation qui, avec feu son fondateur Sigurd Maxwell, avait convaincu les politiques au tournant du millénaire de relier Cornavin à Annemasse par le rail, s'émeut de l'hypothèse d'une scission du réseau, telle qu'elle a pu être émise par des voix issues des métiers ferroviaires (lire notre édition du 13 février).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.