Aung San Suu Kyi appelle à investir en Birmanie

GenèveLa chef de l’opposition birmane a lancé jeudi un vibrant appel à la communauté internationale à venir investir en Birmanie, dans un discours prononcé devant la Conférence internationale du travail à l’ONU à Genève

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La frêle présidente de la Ligue nationale pour la démocratie, une écharpe verte autour du cou, fleurs rouge et blanche accrochées aux cheveux, chemise blanche et jupe noire, était apparue souriante ce matin à l'ONU à Genève.

Aung San Suu Kyi a prononcé un discours très attendu devant la Conférence internationale du travail, l'assemblée générale annuelle des Etats-membres de l'OIT.

«S’il vous plaît, encouragez vos gouvernements à nous aider à construire» une société tournée vers le développement et donnant du travail aux jeunes, a déclaré Mme Aung San Suu Kyi, au premier jour d’une tournée historique en Europe, après 22 ans de résidence forcée en Birmanie.

Pas par altruisme

«C’est une demande pressante de ma part », a ajouté la frêle femme politique birmane, accueillie par une ovation à Genève.

Les entreprises étrangères ne viennent pas seulement par « altruisme, je le sais », a-t-elle ajouté, mais je « souhaite que leurs profits soient partagés avec notre population », notamment les jeunes, qui n’ont pas eu la chance d’avoir une éducation, a-t-elle ajouté.

La chef de l’opposition birmane a aussi invité tous les participants à la conférence de l’OIT à se rendre en Birmanie pour se « rendre compte de tout le potentiel » que représente la jeunesse du pays.

Mme Aung San Suu Kyi a également souligné que c’était la première fois depuis 30 ans qu’elle revenait à Genève.

Auparavant, le directeur général du BIT Juan Somavia a salué, dans un vibrant hommage, le long combat pour la démocratie de la «Dame de Rangoun».

Levée des sanctions

En signe de bonne volonté, l'OIT a d'ailleurs levé mercredi, la veille de la venue d'Aung Suu Kyi, les sanctions qui frappaient la Birmanie depuis 1999, à cause du travail forcé. 

La chef de l'opposition birmane se rendra ensuite à Berne en train. Elle y rencontrera le chef de la diplomatique helvétique Didier Burckhalter.

Dans la soirée, la leader birmane dînera avec la présidence de la Confédération helvétique, Eveline Widmer-Schlumpf.

Aung San Suu Kyi, qui est accompagnée d'une délégation de 4 personnes, prendra l'avion pour Oslo, deuxième étape de sa tournée européenne, où elle prononcera un discours de remerciements pour son Prix Nobel de la Paix, décerné en 1991, alors qu'elle était en captivité en Birmanie.

(ats/afp/nxp)

Créé: 14.06.2012, 11h11

Articles en relation

«La Dame» entame à Genève une tournée historique en Europe

Birmanie Aung San Suu Kyi est arrivée à Genève mercredi soir en provenance de Rangoun pour entamer une tournée historique en Europe. La cheffe de file de l'opposition birmane doit notamment prononcer son discours de lauréate du prix Nobel de la paix, qui lui avait été attribué en 1991. Plus...

La Birmanie va redevenir membre de l’OIT

Travail Après 13 ans de restrictions, le pays va redevenir membre à part entière de l’Organisation internationale du travail, et ce juste avant l’arrivée de l'ex-opposante au régime Aung San Suu Kyi à Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Donald à l'ONU
Plus...